Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

18 juin 2014

Une première étape vers la réhabilitation de la justice des mineurs

La commission des Lois du Sénat a supprimé les tribunaux correctionnels pour mineurs en adoptant plusieurs amendements dont un de notre groupe Communiste Républicain et Citoyen.

L’instauration de ces tribunaux, sans travail de concertation, était emblématique du débat idéologique mené par les droites à un an des élections présidentielles de 2012, et particulièrement de la défiance de Nicolas Sarkozy à l’égard des juges des enfants qu’il trouvait trop cléments.

Cela constitua une profonde régression par rapport au principe fondateur de l’Ordonnance de 1945 de la primauté de l’éducatif sur le répressif. Cette ordonnance est et doit rester la traduction de la volonté de concilier les exigences des principes démocratiques, de la protection de la jeunesse et d’une juste répression de la délinquance des mineurs.

Avec les sénateurs du groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous considérons donc que la priorité éducative n’exclut pas la fermeté et nous nous félicitons donc de l’adoption de notre amendement et invitons à poursuivre la réflexion sur la justice des mineurs étouffée lois après lois.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères