Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

30 septembre 2015

Le Sénat doit légiférer d’urgence sur le mot « race »

Avec les sénatrices et les sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen du Sénat, nous demandons au Gouvernement d’inscrire dans les meilleurs délais à l’ordre du jour de la Haute assemblée, la proposition de loi adoptée à l’unanimité le 16 mai 2013 par l’Assemblée nationale et tendant à la suppression du mot « race » de notre législation.

L’adoption par le Sénat dans les meilleurs délais d’un tel texte, dont les députés communistes sont à l’origine, serait la meilleure réponse aux propos odieux de Mme Nadine Morano sur « la France, pays de la race blanche ».

Comme nos amis de l’Assemblée nationale à l’origine de cette proposition de loi, nous faisons nôtre, les écrits du généticien Albert Jacquard : « Compte tenu des implications biologiques que tant d’écrits, de doctrines et de politiques ont accrochées, de façon indélébile, au mot « race », ne serait-il pas prudent de l’éliminer, comme on le fait d’un outil inutile et dangereux ».

Cette inscription à l’ordre du jour du Sénat est urgente et nous n’aurons de cesse d’obtenir un tel vote républicain, démocrate et juste.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères