Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

21 septembre 2011

Le parc de Croix-Beaumont ne doit pas tomber entre les mains de promoteurs immobiliers !

Michelle Demessine écrit à Bénédicte Vidaillet, présidente du comité de sauvegarde du parc de Croix-Beaumont, pour lui affirmer son soutien.

Madame la Présidente,

Je souhaite vous apporter mon soutien dans votre combat contre la vente et l’aménagement immobilier de 5,8 hectares du parc de Beaumont.

Comme votre association ne cesse de le souligner, la nécessité que ce parc qui représente 63% des espaces verts de la ville reste dans le domaine public et n’atterrisse pas dans l’escarcelle de promoteurs immobiliers tombe, en effet, sous le coup du bon sens.

Cet aménagement immobilier du parc va à l’encontre de l’intérêt commun des Croisiens en ce qu’il constitue le poumon vert de cette ville par la formidable diversité animale et végétale qu’il abrite et est un espace vert pour tous ceux qui n’ont pas la chance d’en disposer d’un à titre particulier.

De plus, le sort réservé aux huit associations présentes dans le parc, que cette décision déloge et laisse pour compte, est particulièrement incompréhensible au regard des missions sociales et éducatifs qu’elles remplissent notamment en permettant à de nombreux jeunes la pratique d’un sport, domaine auquel, vous le savez, je suis tout particulièrement attachée.

Alors que cette décision du maire est à présent portée, à juste titre, sur le terrain judiciaire devant son refus obstiné de se livrer à un véritable dialogue avec les associations et les élus d’opposition, je reste à votre entière disposition pour participer à la sauvegarde du parc de Beaumont.

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères