Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

3 janvier 2017

La Légion d’Honneur pour Michel Defrance, résistant communiste nordiste !

Michel Defrance, résistant communiste nordiste, est nommé au grade de chevalier de l’ordre national de la Légion d’Honneur, à l’occasion de la promotion 2017.

Cette nomination, qui est une grande fierté pour tous les communistes du Nord, fait suite à la demande que Michelle Demessine avait adressée, le 26 septembre dernier, à Manuel Valls, Premier Ministre, en concertation avec l’Association des Anciens Combattants de la Résistance du Nord.

Monsieur le Premier Ministre,

J’ai l’honneur de solliciter votre bienveillance pour la nomination au grade de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur de Monsieur Michel Defrance, ancien résistant communiste, né le 8 mars 1925, à Boulogne sur Mer, et domicilié 55 rue Bonte Pollet, à Lille.

Monsieur Michel Defrance est depuis 20 ans, Président Départemental de l’Association Nationale des Anciens combattants et amis de la Résistance (ANACR) du Nord, association dont il est également membre du Bureau National.

Attaché à la transmission de la mémoire de la Résistance, Monsieur Defrance parcourt depuis plusieurs années les écoles, collèges et lycées dans la région pour raconter son histoire et celle de la Résistance.

Fils de militants politiques et syndicaux et notamment d’Auguste Defrance devenu, en 1954, député PCF du Pas-De-Calais, il doit son engagement dans les forces combattantes de la Résistance à son évasion, à l’âge de 17 ans, de la prison des Tourelles où la police française l’avait mené de force après son arrestation et celles de ses parents, à leur domicile.

De là, il exerça diverses responsabilités dans les combats contre l’occupant ce qu’il lui valut d’être homologué au grade d’adjudant de la Résistance Intérieure Française.

Mais ce ne fut pas sans séquelles puisqu’en s’évadant après une arrestation de la Gestapo, en 1944, il reçut plusieurs balles dans la jambe ce qui lui cause encore aujourd’hui de graves difficultés de déplacement.

Monsieur Defrance porte, aujourd’hui, encore les stigmates de ses blessures et, à 91 ans, son état de santé ne cesse de se dégrader.

Connaissant personnellement Monsieur Defrance et au vu de l’urgence, j’ai d’ores et déjà sollicité pour cette nomination Monsieur Jean Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat, chargé des Anciens Combattants. Mais, malgré tout l’attachement que je porte à l’aboutissement de cette démarche, le ministre n’a pas pu y répondre favorablement

C’est donc, en dernier recours, que je m’en remets à votre haute autorité pour qu’au nom des illustres mérites de résistant de Monsieur Defrance, de son engagement associatif pérenne et de ses innombrables qualités humaines, il soit nommé au grade de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de ma très haute considération.

Michelle DEMESSINE Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères