Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

16 septembre 2015

La déplorable victoire des lobbies de l’alcool au Sénat

La deuxième journée d’examen de la loi de modernisation du système de santé a été le théâtre de reculs pour la santé en matière de prévention de l’alcoolisation des jeunes.

Alors que la loi Evin garantissait un équilibre en matière de réglementation publicitaire sur la consommation d’alcool, les élus de droite et de la majorité gouvernementale ont, malgré l’opposition du gouvernement, adopté un amendement qui prétend répondre à un besoin de tourisme œnologique.

Il fait désormais la distinction entre "publicité" et "information journalistique et œnotouristique" créant, de fait, une brèche dangereuse dans la prévention de la consommation excessive de boissons alcoolisées alors que le nombre de décès dus à l’alcool atteint, en France, 50 000 morts par an.

Ces parlementaires ont manifestement préféré sacrifier la santé publique, et singulièrement celle de la jeunesse, sur l’autel d’intérêts électoralistes à quelques mois des élections régionales !

Avec mes collègues du Groupe Communiste Républicain et Citoyen du Sénat, de notre côté, nous dénonçons ce comportement irresponsable et continuerons à défendre une politique de prévention ambitieuse à la hauteur des besoins humains, totalement indépendante des groupes de pression.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères