Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

13 novembre 2015

La Caisse de Retraite engrange 3,3 millions d’euros du CICE mais baisse sa masse salariale de 6,5 millions d’euros !

Alors que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse vient de bénéficier de 3,3 millions d’euros au titre du CICE, elle décide d’entériner une baisse de sa masse salariale de 6,5 millions d’euros. C’est un véritable scandale dans le scandale de la Carsat !

Michelle Demessine s’en est donc indignée par courrier auprès de Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, pour que cette somme serve au rétablissement d’un service public des retraites de proximité.

Madame la Ministre,

Je tiens à vous interpeller sur la décision prise par le Conseil d’administration de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse entérinant, le 4 novembre dernier, une baisse de 6,5 millions d’euros de sa masse salariale.

Alors que les points d’accueils de la Carsat sont toujours fermés dans ma région et que près de 30 000 nouveaux retraités subissent encore dans notre pays des retards dans le versement de leurs pensions, cette décision va à contre-courant des besoins en effectifs de la Carsat et à l’encontre de l’intérêt des assurés sociaux.

De surcroit, tandis que la Caisse national d’Assurance Vieillesse vient de bénéficier de 3,3 millions d’euros au titre du CICE, cette décision à mon sens est même un scandale dans le scandale de la Carsat !

En effet, l’objet déclaré du CICE est de créer des emplois en abaissant les charges : comment le gouvernement peut-il alors ainsi montrer le mauvais exemple en engrangeant des économies de cotisation sociales pour baisser la masse salariale des caisses de retraites et y supprimer des emplois ?

En raison de l’injustice flagrante subi depuis le départ par les retraités victimes de la Carsat et au nom de la souffrance que subissent ses personnels, je vous appelle donc solennellement à renoncer à cette baisse de 6,5 millions d’euros pour que cette somme serve au rétablissement d’un service public de proximité.

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’assurance de ma haute considération.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères