Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

15 février 2013

Ecotaxe poids lourds : la route reste encore longue !

Alors que les gouvernements précédents avaient pris, au travers du grenelle de l’environnement, l’engagement d’une éco-taxe sur les poids lourds, il aura fallu attendre le changement de majorité pour que celle-ci se concrétise, grâce au vote du sénat. Les sénateurs du groupe Communistes Républicains et Citoyens (CRC) ont approuvé ce texte.

En effet, ils considèrent que le mécanisme mis en place est utile pour la transition écologique. Il permet non seulement d’intégrer les coûts externes de la route mais également de financer l’AFTIF et donc le report modal.

Les sénateurs du groupe CRC comprennent les craintes soulevées par certains élus qui voient dans l’instauration de cette taxe une charge supplémentaire sur des secteurs d’activités lourdement touchés par la crise économique. Ils estiment pourtant que ce sont ces nouvelles ressources qui permettront de financer les infrastructures de transports au sein même de ces territoires enclavés, constituant ainsi le meilleur gage de leur essor.

Par ailleurs, l’aménagement du territoire passe aussi par une réelle politique industrielle et l’engagement pour des services publics répondant à l’intérêt général.

La taxe poids lourds est un premier pas vers le rééquilibrage modal, les sénateurs appellent maintenant le ministre à d’autres engagements et notamment l’affirmation du caractère d’intérêt général du fret et de l’activité de wagon isolé.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères