Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

9 avril 2013

Drogues : Comment traiter humainement ce défi social et de santé publique

Afin d’ouvrir sereinement le débat, Michelle Demessine va proposer a son groupe de saisir la Commission sénatoriale pour le contrôle de l’application des lois en vue d’évaluer la législation du 31 décembre 1970* relative à la politique des drogues. Une loi jamais revisitée.

Monde méconnu et invisible, la drogue est un problème complexe, sans solutions parfaites ni modèles universels. Un débat trop souvent parasité et réduit à la question du cannabis alors que la situation sanitaire est toujours aussi préoccupante (VIH et recrudescence des hépatites). Un sujet tabou bien que chacun de nous soit susceptible d’y être confronté. Des enfants pris dans un engrenage, des parents plongés dans le désarroi et des vies en jeu voila la réalité concrète du terrain.

Une politique vielle de 40 ans

De nombreuses associations et professionnels de la santé se posent la question de l’efficacité d’une politique publique qui plus de 40 ans après sa mise en place n’a jamais été revisitée. Répond-t-elle aux défis d’aujourd’hui ? Le contexte répressif actuel n’est-il pas un frein au développement de programme de réduction des risques et de prévention ? Pour Michelle Demessine, il est temps d’en parler sereinement et « d’aborder la question de manière humaine pour trouver un consensus dans la population ». De part son autorité, le Sénat peut être le garant du débat ouvert et cadré dont à la société française à besoin.

  • Loi du 31 décembre 1970 relative à la politique des drogues, aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie et la répression du trafic et de l’usage illicite de substances vénéneuses


Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères