Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

1er février 2011

Lettre au ministre de l’Education Nationale contre les suppressions de postes

Michelle Demessine écrit au ministre de l’Education Nationale contre les suppressions de poste dans l’enseignement qui touche particulièrement la région Nord-Pas-de-Calais.

Monsieur le Ministre,

Le plan dévoilé en comité technique paritaire par le Ministère de l’Education Nationale prévoit 16 000 suppressions de postes alors que 60 000 élèves de plus que l’année dernière sont attendus à la rentrée prochaine sur les bancs des écoles de notre pays.

Alors que les échecs scolaires se multiplient au rythme des suppressions de poste dans l’Education nationale, soit déjà plus de 50 000 de 2007 à 2010, cette décision me semble à contre sens de la marche à suivre, tout particulièrement dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Bien que toutes les académies soient touchées, celle de Lille paye un lourd tribut avec 806 suppressions de postes prévues. Dans le primaire, elle est même la plus touchée avec 336 postes supprimés.

Les classes encore plus surchargées et la diminution parallèle de l’attention portée à chaque élève qui vont en découler sont une mauvaise nouvelle pour l’avenir de la région Nord-Pas-de-Calais tandis que 10 000 élèves sortent chaque année de ses écoles sans aucun diplôme et que le pourcentage de personnes titulaires du baccalauréat, parmi l’ensemble de sa population adulte, y est le plus faible de France, soit 20% contre 40% en région parisienne.

Sa jeunesse, avec 37% d’habitants de moins de 25 ans, est une chance et une promesse de vitalité à condition que les coupes budgétaires consenties, sous prétexte que nous vivons une crise économique majeure, ne prennent pas le risque de compromettre son avenir.

Je vous sollicite donc, afin que reconsidériez votre décision et ne mettiez pas en place son corollaire scandaleux : l’attribution de prime aux recteurs d’Académie pour les inciter à supprimer des postes voire à fermer des établissements scolaires.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Michelle Demessine, Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères