Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

25 avril 2012

La Poste déserte peu à peu les territoires ruraux

Michelle Demessine, sénatrice du Nord, écrit au Directeur de la Poste du Nord concernant les fermetures répétées et inopinées du bureau de Poste de Boeschèpe, symbole d’un désengagement partiel de la Poste dans les territoires ruraux.

Monsieur Le Directeur,

Alertée par le maire de Boeschèpe, Monsieur Pierre Bourgeois, je tiens à attirer votre attention sur les fermetures répétées et inopinées du bureau de Poste de sa commune.

En effet, en cas de pénurie de personnel dans les bureaux de Poste des communes avoisinantes notamment Bailleul, les habitants de Boeschèpe sont régulièrement pénalisés par la fermeture de leur bureau de Poste en raison de l’affectation provisoire de l’agent dans l’un des autres bureaux de Poste.

Cette situation engendre des désagréments majeurs pour les usagers notamment pour ceux qui sont tributaires de ce bureau où leurs comptes bancaires sont habituellement gérés. Ils sont alors contraints de parcourir 16km aller /retour pour opérer des opérations financières telles qu’un retrait d’argent. Faute de moyen de transport, certains sont mêmes privés de ces services jusqu’à la réouverture de leur bureau.

Ce désengagement partiel de La Poste constitue une rupture manifeste de service public envers ses usagers et se fait au dépend de l’aménagement du territoire dans le sens duquel les élus des communes rurales agissent au quotidien.

Je m’en remets donc à votre autorité pour qu’il soit remédié à cette situation en assurant la pérennité des services de la Poste dans ce bureau de Boeschèpe et en mettant définitivement un terme à ces fermetures inopinées.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur Le Directeur, l’expression de mes salutations les meilleures.

Michelle Demessine, sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères