Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

19 mars 2012

La Confédération Nationale doit pouvoir poursuivre pleinement son oeuvre

Michelle Demessine écrit au Secrataire d’Etat chargé de la consommation pour que cesse la privation de subvention dont souffre la Confédération Nationale du Logement, première association française de défense des locataires et des accédants à la propriété

Monsieur le Ministre,

Je tiens à attirer à nouveau votre attention sur la situation de la Confédération Nationale du Logement.

En effet, malgré le renouvellement de son agrément consommation par arrêté du 28 Novembre dernier et sa nomination au Conseil National de la Consommation, cette association se trouve toujours dans l’attente de la subvention correspondante pour l’année 2011 qui est de l’ordre de 276 000 euros, soit 10% de son budget.

Cette subvention en souffrance place cette association dans une situation financière délicate et met gravement en cause son fonctionnement et ses missions sociales. Pourtant elle est, avec ses 4640 associations locales et ses 69 000 usagers, la première association française de défense des locataires et des accédants à la propriété. De surcroît, elle est unanimement reconnue tant dans le domaine de la consommation que dans celui du logement ; qu’elle a contribué à élever au rang des grandes causes nationales en soutenant nombre d’usagers.

Dans une période où près de dix millions de personnes subissent en France la crise du logement et où les loyers absorbent en moyenne 28,5% du revenu des ménages contre 25,8%, il y a un an ; je m’en remets donc à votre haute autorité pour que la subvention consommation soit versée pour l’année 2011 à la Confédération Nationale du Logement.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Michelle DEMESSINE, Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères