Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

17 octobre 2014

L’urgence d’un plan pluriannuel pour l’emploi scientifique

Les manifestants de la « Science en marche » sont aujourd’hui rassemblés pour défendre l’emploi scientifique.

Depuis des années, avec mes collègues du groupe Communiste, Républicain et Citoyen du Sénat, nous dénonçons la diminution des crédits budgétaires, la réduction des postes, la précarité des emplois et les conditions de travail, affectant les capacités publiques de recherche et d’enseignement supérieur et la capacité de la France à relever les défis scientifiques et culturel du 21ème siècle.

Avec plus de 50 000 précaires, l’enseignement supérieur et la recherche détient le triste record de la fonction publique en pourcentage de précarité.

Malgré les nombreuses alertes, aucun plan pluriannuel pour l’emploi n’a été évoqué, et une fois de plus les crédits budgétaires seront diminués.

Pourtant, le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) qui est lui reconduit avec 6 milliards d’euros pour 2015, n’a apporté aucune preuve de son efficacité en termes d’emploi pérenne et de recherche.

Les crédits du CIR doivent être d’urgence réaffectés à la recherche publique dans le cadre d’un plan pluriannuel d’emploi et de résorption de la précarité.

Nous porterons à nouveau cette exigence lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2015.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères