Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

26 septembre 2012

Etat généraux des collectivités territoriales : la voix des élus locaux doit être entendue

Je tiens à réagir aux déclarations dans « Les Echos » de ce jour de Madame Marylise LEBRANCHU, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique. Parlant de la décentralisation et de la réforme de l’Etat, elle déclare : « Nous voulons un seul texte de loi. Il est écrit, il est prêt ».

Au lendemain de la tenue des états généraux de la démocratie territoriale, initiés par le nouveau Sénat, rassemblant 200 élus de toute sensibilité dans le Nord, qui ont réaffirmé leur attachement aux communes, à la coopération intercommunale choisie, au statut de l’élu, ainsi bien sûr qu’à l’autonomie financière des collectivités, les déclarations de Madame la Ministre ne peuvent que susciter perplexité et inquiétude.

La concertation avec les élus du terrain doit aller jusqu’à son terme, les 4 et 5 octobre à Paris. Laisser entendre aujourd’hui que le texte est bouclé ne peut que heurter les élus qui sont en attente d’une autre réforme, conforme à leurs attentes et besoins.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères