Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

16 mai 2011

Elections sénatoriales : le temps nécessaire à la démocratie communale pour s’exprimer n’est pas respecté !

Lors de la dernière élection sénatoriale de 2001, le gouvernement avait laissé le temps nécessaire aux maires pour organiser la désignation des délégués municipaux, « les grands électeurs », chargés d’élire les sénateurs. Informés fin juin 2001 par le ministère de l’Intérieur, les maires étaient tenus d’élire le 31 aout ces délégués lors d’un conseil municipal.

Cette fois, le conseil des ministres de mercredi dernier a fixé un calendrier électoral qui enjoint les maires à désigner, dans la précipitation, le 17 juin prochain, des « grands électeurs » alors que l’élection des sénateurs se déroulera le 25 septembre !

Le temps pour les préfets de leur annoncer ce calendrier, ils auront un mois pour convoquer leur conseil municipal.

Cette décision ne respecte pas les maires dont l’agenda est déjà chargé par la réforme des intercommunalités.

Une fois de plus, comme avec la réforme territoriale, le gouvernement ne laisse pas le temps à la démocratie locale et communale de s’exprimer et montre peu de respect à l’égard des élus locaux.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères