Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

17 octobre 2012

Terrorisme : les sénateurs du groupe CRC cohérents dans leur opposition

Les sénateurs du groupe CRC se sont prononcés contre le projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme, adopté par le Sénat le 16 octobre.

S’ils partagent évidemment la nécessité de lutter contre les méthodes et les actes terroristes, qui visent à « l’anéantissement des droits de l’homme, des libertés fondamentales et de la démocratie », ils estiment que le texte défendu par Manuel Valls est inefficace et attentatoire à certaines libertés et droits fondamentaux.

Ces principales dispositions, qui tendent notamment au fichage systématique et généralisé des citoyens, sont la simple prorogation de mesures sécuritaires votées en 2005 et 2008 à l’initiative de la droite, et contre lesquelles l’ensemble des forces de gauche s’étaient d’ailleurs mobilisées.

Ce texte fait aussi perdurer l’amalgame inadmissible entre immigration et terrorisme à travers son article 1er, qui proroge les contrôles d’identités discriminatoires aux frontières ; contrôles qui n’ont jamais permis d’atténuer la menace terroriste.

La lutte nécessaire contre le terrorisme ne peut pas se contenter d’une politique d’affichage faisant de chaque citoyen un terroriste potentiel.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères