Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

20 juin 2013 - Sénat

Mode de scrutin : une avancée modeste

Avec nos collègues du groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous avons adopté, mardi, le projet de loi portant réforme du mode de scrutin sénatorial.

Ce projet étend la proportionnelle pour la désignation des sénatrices et sénateurs. Les départements élisant trois sénateurs sont maintenant concernés par ce mode de scrutin fondamentalement plus démocratique.

La proportionnelle permet en effet un meilleur respect du pluralisme, il pousse au renouvellement en battant en brèche la notabilisation de la vie politique et, en permettant le rajeunissement et la mise en œuvre de la parité.

Nous regrettons par contre l’absence de réelle réforme du contingent communal du collège électoral permettant, par son accroissement, de renforcer la représentativité du Sénat.

Cette réforme est une réforme a minima qui permet une avancée limitée vers une démocratisation du Sénat.

Cette avancée modeste ne peut faire oublier la nécessité d’une réforme profonde de nos institutions, pourtant nécessaire.

Nous rappelons l’urgence face à la crise profonde de la représentation politique dans notre pays, de la mise en chantier d’une nouvelle République, démocratique et sociale



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères