Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

10 décembre 2013 - Nelson MANDELA

Hommage ce mercredi à Lille : venez !

Les communistes du Nord invitent à se réunir mercredi 11 décembre à 18 heures, place de la République à Lille, pour un hommage à Nelson MANDELA. Dès l’annonce de sa mort, le Parti communiste français a salué la mémoire de cet homme de paix. Un homme qui a combattu toute sa vie et sans relâche l’apartheid pour construire une nouvelle Afrique du Sud.

A Lille et dans toute la France, les communistes appellent au recueillement et à la mobilisation. « Sous toutes les formes possibles rendons hommage à Nelson MANDELA. Un homme qui fut à la fois un révolutionnaire et un réconciliateur » a déclaré Pierre LAURENT, secrétaire national du PCF. A Lille, rendez-vous est donné mercredi 11 décembre à 18 heures, place de la République.

Rendre hommage à Mandela, « c’est parler d’un peuple et de sa lutte contre le régime de l’apartheid déclaré crime contre l’humanité ». Les années de mobilisations ont tissé des liens forts avec les communistes français. Le 7 juin 1990, quatre mois après sa libération de prison, "Madiba" vient à la rencontre de Georges MARCHAIS au siège du PCF.

La génération Mandela

Le PCF et les jeunes communistes ont initiés en France l’immense mouvement de solidarité internationale qui fut nécessaire pour aboutir à la libération de Nelson MANDELA. Les militants ont mené de nombreuses actions afin de médiatiser son combat, entre concerts et manifestations devant les ambassades d’Afrique du Sud, notamment à Lille.

Les communistes ont également lancé une campagne pour que lui soit attribué le Prix Nobel de la Paix lors de la Fête de l’Humanité de 1988. Depuis son décès, un portrait de Nelson MANDELA est déployé sur la façade du siège national du parti. Le PCF a également édité un badge d’hommage et ouvert des registres de condoléances.

Nelson MANDELA, premier président démocratiquement élu d’Afrique du Sud (1994-1999), est décédé jeudi à l’âge de 95 ans. Il a passé 27 ans en prisons.

Quand l’Afrique du Sud souffrait dans l’indifférence

En 1984, une enquête de l’Humanité Dimanche révèle que près de 70 % des Français n’avaient jamais entendu parler de Nelson Mandela, alors incarcéré depuis 20 ans. Et à la question de savoir à quels pays ils pensaient le plus quand on parlait d’atteintes aux droits de l’homme, 7 % seulement répondaient : l’Afrique du Sud. Un pays dont les habitants, comme une deuxième peine, souffraient dans l’indifférence.

Nelson Mandela : le hors-série événement de l’Humanité

Invictus - Ce poème fut pour Nelson MANDELA un soutien et une source d’inspiration durant ses 27 ans de captivité



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères