Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

8 décembre 2011

Droit de vote des étrangers aux élections locales : une avancée démocratique importante

Avec mes collègues sénateurs communistes, nous nous félicitons de l’examen du texte accordant le droit de vote aux résidents étrangers non communautaires aux élections locales qui devrait être adopté dans la soirée par le Sénat.

Nous avons porté cette exigence de façon constante depuis plus de vingt ans, que cela soit par le biais de propositions de loi dès 1988 ou d’amendements, voire par le biais de la procédure de discussion immédiate, comme le 24 janvier 2006 au Sénat.

Cette disposition, qui recueille l’approbation d’une majorité de nos concitoyens, constitue une avancée démocratique importante et un indéniable facteur d’intégration. Qui plus est, cette mesure met fin à une discrimination entre étrangers en fonction de leur appartenance ou non à l’Union européenne.

En votant ce texte, la majorité sénatoriale reconnaît enfin le droit à des milliers de personnes qui vivent et travaillent en France à exercer pleinement leur citoyenneté.

Nous déplorons l’attitude caricaturale du gouvernement et de la droite sénatoriale qui n’hésitent pas à reprendre à leur compte des arguments emprunts de l’idéologie du Front national pour justifier leur opposition à cette juste et nécessaire évolution qui bénéficiera à l’ensemble de la société française.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères