Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

27 septembre 2011

Sénat : un Président de gauche pour une majorité de gauche

L’élection d’une majorité de gauche au Sénat est un évènement considérable. Malgré un mode de scrutin taillé sur mesure, l’UMP et ses alliés centristes ont été battus : c’est un sévère avertissement pour Nicolas Sarkozy.

Le vif mécontentement des élus locaux qui subissent, comme l’ensemble de la population, la politique de régression, de crise des services publics et de remise en cause de la démocratie locale, s’est exprimé largement.

La gauche progresse dans la très grande majorité des départements et cela souvent de façon spectaculaire.

Les candidats du Front de gauche ont multiplié leur score par 2 ou 3, dans plusieurs départements, même si le mode de scrutin ne leur a pas permis d’avoir un élu.

Le groupe CRC retrouve 21 sièges, (19 étant renouvelables) sur 24.

Samedi 1er octobre, le nouveau Sénat va choisir un président.

Ce vote doit être la concrétisation de la victoire de dimanche.

Nul ne pourrait comprendre qu’une assemblée de gauche n’élise pas un président de gauche.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères