Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

23 octobre 2015

Prix Nobel de la Paix au Quartet tunisien : "un appel à la non-violence, au dialogue et à la démocratie"

Le 9 octobre dernier, le Quartet Tunisien, composé de l’UGTT, le syndicat des travailleurs, de l’UTICA, le syndicat patronal, ainsi que de la Ligue tunisienne des droits de l’homme et l’Ordre national des avocats tunisiens, recevait le Prix Nobel de la Paix pour leur appel au dialogue qui a permis la transition démocratique tunisienne entre juillet 2013 et janvier 2014.

Michelle Demessine a pris la plume pour féliciter vivement les responsables de ces organisations pour leurs efforts.

Madame, Messieurs,

Je tiens à vous faire part de mes plus sincères félicitations et de mon plus profond respect pour le prix Nobel de la Paix décerné à vos organisations.

Cet honneur est amplement mérité pour les efforts que vous avez déployés pour la transition démocratique tunisienne, de juillet 2013 à janvier 2014, et résonnent à présent à travers le monde comme un appel à la non-violence, au dialogue et à la démocratie.

Je suis particulièrement fière d’avoir été sur la place du Bardo, en septembre 2013, pour soutenir cette transition politique dont vous êtes les courageux bâtisseurs.

A l’heure où la Tunisie semble être prise pour cible par les terroristes pour sa ferveur démocratique, je vous adresse mon soutien le plus total pour continuer à faire vivre les aspirations économiques et sociales ainsi que la soif de liberté exprimées par le peuple tunisien lors de la révolution de Jasmin.

Je vous prie d’agréer, Madame, Messieurs, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères