Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

20 octobre 2009

Migrants Afghans de Calais, Monsieur Besson bafoue le droit d’asile !

C’est avec indignation que j’apprends qu’un vol groupé serait programmé ce soir, pour renvoyer vers Kaboul, une quinzaine de jeunes Afghans actuellement détenus aux Centres de Rétention de Coquelles et Lesquin, suite à l’évacuation de la Jungle.

C’est avec indignation que j’apprends qu’un vol groupé serait programmé ce soir, pour renvoyer vers Kaboul, une quinzaine de jeunes Afghans actuellement détenus aux Centres de Rétention de Coquelles et Lesquin, suite à l’évacuation de la Jungle.

Monsieur Besson a donc décidé de s’acharner sur ces migrants, malgré leur demande d’asile et le recours en procédure d’urgence déposé par leurs avocats.

Ces charters, prévus pour refouler ces migrants dans un pays en guerre, constituent une véritable honte pour notre pays !

La France, et au-delà l’Europe, ont le devoir d’accorder leur protection à ces hommes.

Ne pas le faire, c’est mettre consciemment la vie de ces jeunes hommes en danger.

Ne pas le faire, c’est bafouer un droit fondamental : celui de demander l’asile.

Je renouvelle donc ma demande, auprès du Gouvernement, de renoncer à ces retours forcés qui sont indignes d’un pays comme la France.

Michelle DEMESSINE Sénatrice du Nord


AUTRES ARTICLES :

-

Cette déclaration de politique étrangère qui ne leurre personne, car tout le monde a bien compris que le seul sujet en était la pleine réintégration de notre pays dans le commandement militaire de l’Otan, a le goût amer du réchauffé.

-

Quand le président de la République annoncera au sommet de Strasbourg-Kehl le retour complet de la France dans son commandement militaire intégré, il officialisera une décision lourde de symboles et révélatrice d’une politique contraire aux intérêts fondamentaux de notre pays et de son peuple.

-

Le 22 septembre 2008 Michelle Demessine intervient au Sénat : "il faut penser et organiser, sans plus tarder, le retrait des troupes françaises" …

-

En protestant contre ces annonces, Michelle Demessine a demandé au Ministre de l’intérieur de rapidement lui préciser ses intentions en matière de réduction d’effectifs et d’implantation des brigades territoriales.

-

Michelle Demessine dénonce les nouvelles orientations du Président de la République qui veut imposer à notre pays de se fondre dans une défense européenne soumise aux valeurs et aux intérêts des Etats-Unis. Elle a également insisté sur la nécessaire revalorisation du rôle du Parlement qui devrait disposer d’un droit de décision sur l’envoi de nos troupes à l’étranger.




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères