Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

23 novembre 2011

Le régime minier de Sécurité Sociale doit être préservé !

Madame Michelle Demessine attire l’attention de Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé sur les conséquences de l’arrêt du 31 août 2011 fusionnant le régime minier de Sécurité Sociale avec le régime général, d’ici le 31 décembre 2013

Les conséquences que cette décision risque d’emporter avec elle soulèvent de fortes inquiétudes parmi les 70 000 affiliés à ce régime dans le Nord-Pas-de-Calais et les 4500 membres du personnel de sa Caisse Régionale de la Sécurité Sociale dans les Mines (CARMI).

Ils refusent que soient remis en cause l’existence du régime minier, de la pérennité de l’ensemble de ses structures et de son offre de santé. Ils revendiquent la garantie de la proximité des structures de soins ; l’accès à des soins gratuits de qualité pour les affiliés ; le maintien d’une action sanitaire et sociale de haut niveau et la pérennité correspondant ; la sécurisation des emplois des personnels, de leurs droits et acquis ; une revalorisation des pensions de retraites et reversions.

Avec ses 400 professionnels de santé et ses structures de proximité, le régime minier est un acteur contribuant concrètement à combler les importants retards de la région en matière de santé publique. Sa fin programmée n’est donc pas seulement l’affaire de la profession minière. Elle va impacter gravement la situation sanitaire et sociale de la région dont les indicateurs de santé et d’emploi sont au premier plan des préoccupations de l’ensemble de sa population.

Elle souhaiterait donc savoir quelles mesures entend prendre le gouvernement pour répondre aux exigences légitimes des bénéficiaires du régime minier et des personnels des Caisses Régionales de la Sécurité Sociale dans les Mines.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères