Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

10 février 2011

Le Président de la République est responsable de la situation désastreuse de la justice

Je souhaite apporter tout mon entier aux magistrats qui manifestent aujourd’hui nationalement à Nantes mais aussi, dans le département du Nord, devant la Cour d’appel de Douai.

L’instrumentalisation du meurtre de Laetitia Perrais par le Président de la République pour faire des magistrats des victimes expiatoires est particulièrement déplacée quand on sait qu’il est à l’origine du manque cruel de moyens humains et matériels de la justice dont ses personnels et les magistrats sont les premiers à souffrir.

Avec 0,19% de son PIB consacré à la justice, la France se situe au 37ème rang européen en la matière. C’est une honte pour la République dont la justice est l’un des fondements.

Elle ne saurait être une énième victime de la Révision Générale des Politiques Publiques du gouvernement pour lui permettre de consentir des cadeaux fiscaux aux plus riches.

Plutôt que de faire voter dans l’urgence à chaque fait divers une nouvelle loi sans aucune évaluation ni bilan de leur mise en œuvre et de leur efficacité, il y a urgence à donner des moyens à la justice pour que les magistrats soient en mesure d’assurer le bon fonctionnement de la justice et d’exercer leur métier hors de cette situation désastreuse dont le Président de la République est responsable.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères