Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

21 octobre 2011

La France doit sortir de son silence pour dénoncer la situation du peuple kurde !

Michelle Demessine, interpelle Monsieur Alain Juppé, Ministre des Affaires étrangères et européennes, pour que la France condamne la répression des autorités turques envers les populations kurdes.

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur la situation du peuple kurde tandis que, le 5 octobre dernier, le Parlement turc a autorisé son armée à poursuivre pendant une année supplémentaire les raids aériens contre les rebelles kurdes sur le territoire irakien et parallèlement exerce une répression de grande ampleur contre des élus de la République et la population civile kurde en Turquie.

Cette intervention militaire, prolongée chaque année par le parlement turc depuis 2007, est susceptible de compromettre la stabilité de la région au moment où se fait jour le scénario du pire, celui d’une incursion terrestre de la Turquie dans le nord de l’Irak.

A l’heure où les victimes civiles de ce regain de violence aux portes de l’Europe sont de plus en plus nombreuses, l’émergence d’une solution politique dans laquelle la France a un rôle à jouer apparaît donc plus que jamais nécessaire.

Alors que la Turquie est entrée dans un processus légitime d’adhésion à l’Union Européenne, j’appelle donc de mes vœux, Monsieur le Ministre, que la France sorte de son silence pour dénoncer les arrestations arbitraires en cours dans ce pays, pour rappeler aux autorités turques ses responsabilités en matière de libertés et de droits humains et, pour condamner sans réserve le recours à la force contre les populations civiles .

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Michelle Demessine Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères