Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

11 juillet 2013 - Histoire

Contre la démolition du monument en hommage aux défenseurs de la République espagnole

Michelle Demessine écrit à Laurent Fabius suite à la décision du Tribunal Suprême de Justice de Madrid d’ordonner la démolition d’un monument en hommage aux brigades internationales sur le campus de l’université de Madrid.

Monsieur le Ministre,

Je tiens à attirer votre attention sur la décision du Tribunal Suprême de Justice de Madrid qui vient d’ordonner la démolition du monument en hommage aux Brigades Internationales sur le campus de l’université de Madrid.

Cette décision soulève à juste titre l’indignation de nombreuses associations comme les Amis des Anciens Combattants en Espagne Républicaine.

Ce monument a été inauguré en octobre 2011 en présence de nombreuses personnalités et de survivants des combats de novembre 1936 dans cette université qui était alors le dernier rempart contre les troupes franquistes. Sa démolition serait une insulte à la mémoire des 35 000 volontaires des brigades internationales dont 10 000 français qui se sont mobilisés pour défendre la République espagnole et au-delà la démocratie et la liberté en Europe.

Dans un contexte de résurgence de l’extrême droite en Europe, nous avons un devoir de réaffirmation du souvenir et du sens de la lutte contre le fascisme notamment auprès d’une jeunesse espagnole déboussolée par le fléau du chômage de masse.

Je vous serais donc reconnaissante, Monsieur le Ministre, de bien vouloir intercéder auprès du gouvernement espagnol pour que ce monument ne soit pas détruit.

Michelle Demessine Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères