Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

10 décembre 2015

Pour une protection internationale du peuple palestinien

Avec le sénateur Gilbert Roger, Président du Groupe France-Palestine du Sénat, Annie David, Michel Billout et Christine Pruneau, ses collègues du Groupe Communiste Républicain et Citoyen, Michelle Demessine écrit à Laurent Fabius pour mettre en place un régime de protection internationale du peuple palestinien et rappeler l’urgente nécessité d’établir un Etat démocratique et souverain de Palestine.

Monsieur le Ministre,

Nous souhaitons attirer votre attention sur les violences qui secouent actuellement Israël, Jérusalem ainsi que les Territoires Palestiniens Occupés en Cisjordanie.

Les sénateur-trice-s du groupe France-Palestine ont eu l’honneur de recevoir au Sénat, le 15 octobre 2015, Monsieur Daniel Seidemann, directeur de l’ONG « Terrestrial Jerusalem ». Ce dernier a dressé un bilan alarmant de la situation dans sa ville, bilan confirmé par Monsieur Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, le 28 octobre à la tribune des Nations Unies.

Mahmoud Abbas a exigé la mise en place d’un régime de protection international du peuple palestinien, tandis que le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a évoqué une crise « extrêmement dangereuse », dont l’issue ne pouvait être qu’une « catastrophe », dans une région déjà fortement déstabilisée.

En effet, les violences se poursuivent entre Palestiniens et Israéliens depuis les premiers heurts qui ont éclaté à quelques heures de la célébration de la nouvelle année juive, le 13 septembre, sur l’esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem. Les agressions permanentes entre Palestiniens et colons, et la vague d’attentats au couteau contre des Israéliens ont fait au total soixante-quinze morts palestiniens, et dix morts israéliens d’autre part, depuis le 1er octobre.

Cette escalade de la violence, pour les deux parties au conflit, n’est plus tenable. En effet, la paix ne pourra se fonder que sur le respect des valeurs de liberté, de justice et de dignité.

Ainsi, il est donc urgent de mettre un terme à l’impunité dont jouit l’Etat israélien quand il refuse de respecter le droit international qui prohibe le principe et les modalités de la politique israélienne de colonisation et d’occupation. Cette politique alimente la frustration d’une génération née après les Accords d’Oslo qui ne dispose à ce jour d’aucune autre perspective que la répression et la violence quotidienne.

Depuis le discours du Caire prononcé par Barack Obama en 2009, la colonisation a augmenté de 20% en Cisjordanie, tandis que le blocus de Gaza perdure et les destructions de maisons continuent.

Nous souhaiterions que la France joue pleinement son rôle pour mobiliser la communauté internationale afin qu’elle entende l’appel à la protection du peuple palestinien lancé par Monsieur Abbas.

La situation est, vous le savez, urgente. Les jeunesses palestiniennes et israéliennes s’entre-tuent, et les espoirs de paix s’éloignent. Les accords d’Oslo sont régulièrement remis en cause, notamment par la politique de colonisation menée en Cisjordanie et dans la partie orientale de Jérusalem.

L’instabilité dans la région doit encourager à trouver rapidement une solution qui soit efficace et pérenne. A ce titre, le groupe d’amitié rappelle l’urgente nécessité d’aboutir à un règlement définitif du conflit permettant l’établissement d’un Etat démocratique et souverain de Palestine, vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël, sur la base des lignes de 1967 avec Jérusalem pour capitale de ces deux Etats.

Nous émettons le souhait que la diplomatie française s’affirme pour défendre les valeurs qu’incarne la France, à savoir celles de respect du droit, de liberté, et de justice.

Nous espérons que vous saurez prendre en compte notre engagement pour la paix, et que vous répondrez à l’appel lancé par le Président Mahmoud Abbas.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations les plus sincères.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères