Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

2 octobre 2013

Avec l’arrestation du journaliste Ali Anouzla, le régime marocain montre à nouveau son visage répressif

Michelle Demessine écrit à Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères au sujet de l’arrestation d’Ali Anouzla, journaliste marocain arrêté le 17 septembre dernier. Elle y dénonce un régime marocain qui "montre à nouveau le visage d’un système répressif et autoritaire qui conduit en prison des journalistes mais aussi des militants syndicaux et des droits humains."

Monsieur le Ministre,

Le 17 septembre dernier, le journaliste marocain, Ali Aznoula, directeur du journal électronique « lakome.com », fut arrêté par les autorités marocaines pour la diffusion d’une vidéo d’Al Qaida appelant au djihad et proférant des menaces terroristes à l’encontre du peuple marocain.

Alors qu’Ali Aznoula est ainsi arrêté pour avoir exercé son métier de journaliste et user de sa liberté d’information, cette arrestation est une sanction à l’égard d’un journaliste qui, depuis des années, fait le choix d’une ligne éditoriale indépendante et critique à l’égard du pouvoir en place.

En agissant ainsi, le régime marocain montre à nouveau le visage d’un système répressif et autoritaire qui conduit en prison des journalistes mais aussi des militants syndicaux et des droits humains.

A l’heure où ce régime tente de museler les médias marocains notamment pour faire taire les contestations sociales qui émergent dans le pays, je vous saurais donc gré de bien vouloir m’indiquer la position de la France vis-à-vis de ces atteintes graves et manifestes à la liberté de la presse.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Michelle DEMESSINE Sénatrice du Nord



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères