Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

17 octobre 2011

Amiante : soutien à la manifestation nationale de l’ANDEVA

L’association nationale de défense des victimes de l’amiante organisait une manifestation nationale, samedi 15 octobre, à Saint Quentin, ville dont Xavier Bertrand, le ministre chargé de la Santé, est aussi le maire.

J’étais présente parmi les manifestants pour affirmer mon soutien aux victimes de l’amiante qui, après des années de lutte permettant la progression de leurs acquis sociaux, font face à un gouvernement qui s’attaque frontalement à leurs droits par le décret du 7 octobre dernier qui confie la tête du conseil d’administration du Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA) à un fonctionnaire à sa botte plutôt qu’à un magistrat indépendant de la Cour de Cassation.

La baisse de l’indemnisation des victimes de l’amiante qui risquerait d’en découler est proprement scandaleuse tant elle consiste à nier leur droit à une indemnisation pleine et entière au profit d’un glissement vers une vision gestionnaire de ce fonds.

C’est pourquoi, si devant la fronde des associations de victime de l’amiante et à l’approche d’échéances électorales, le gouvernement a nommé provisoirement un magistrat de la cour de Cassation à la présidence du conseil d’administration du FIVA, le décret du 7 octobre doit être abrogé sans délai pour ne plus faire peser de menaces lourdes sur l’avenir des victimes de l’amiante et de leurs familles.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères