Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

3 mai 2016

Accord UE-Turquie : une mission d’information est lancée au Sénat

Michel Billout, sénateur du groupe communiste républicain et citoyen, vient d’être nommé rapporteur de la mission d’information sur la position de la France à l’égard de l’accord de mars 2016 entre l’Union européenne et la Turquie relatif à la crise des réfugiés et sur les conditions de sa mise en œuvre. Il remettra son rapport fin septembre.

La mission aura pour objectif de vérifier la nécessité de cet accord. Les contreparties accordées à l’Etat turc et les conditions de sa mise en œuvre.

Depuis le début de l’année, il y a eu 1250 morts et disparus parmi celles et ceux qui viennent chercher en Europe protection, sécurité et vie décente.

2,7 millions de réfugiés syriens sont actuellement présents en Turquie mais seulement 300 000 sont accueillis dans les camps gérés par l’État turc. La situation de la Grèce est quant à elle tout aussi préoccupante. Actuellement, plus de 52 000 réfugiés enregistrés sont bloqués sur son territoire.

Depuis la signature de cet accord, 325 migrants ont été renvoyés de Grèce en Turquie tandis que 103 réfugiés syriens seulement ont pu être réinstallés dans l’Union européenne. La Turquie conditionne aujourd’hui la poursuite des échanges à la levée dès le mois de juin des visas imposés par l’UE aux citoyens turcs.

De plus, face à la fermeture de « la route des Balkans », de nouvelles voies de migrations ont été récemment ouvertes par les réseaux de passeurs, rendant les situations encore plus dangereuses pour les réfugiés.

Cette mission d’information permettra donc d’établir un bilan de la mise en œuvre de cet accord et ainsi permettre les recommandations nécessaires afin que l’Europe et la France contribuent dignement à apporter une solution à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui fuient l’horreur.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères