Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

3 avril 2007

Sport et Developpement Durable

Le développement durable est un vocable aujourd’hui connu de tous. La prise de conscience aujourd’hui est réelle. Il nous faut en effet préserver les ressources de notre planète pour les générations futures. C’est dans cette démarche que la Ville de Lille s’inscrit, depuis déjà quelques années, au travers de nombreuses actions concrètes dans différents domaines : dans le cadre d’une politique volontariste.

La problématique du développement durable dans la thématique sport, est traitée sous différents aspects.

1) Les consommations, les fluides, l’eau, l’électricité doivent nécessairement être maîtrisées.

Dans les équipements sportifs, nous veillons à intégrer ces données par des gestions différenciées. Contrôle à distance des consommations, sensibilisations des publics scolaire et associatif.

Il importe que les utilisateurs soient effectivement acteurs de cette démarche dans le souci de préserver et de limiter les consommations. Toutes les économies réalisées dans le fonctionnement peut être réinjecté dans l’investissement.

Michelle Demessine

2) La démarche HQE que j’ai cité, à l’instant, entre également systématiquement dans l’étude de nos projets quels qu’ils soient.

A titre d’exemple, nous essayons quand cela est possible de faire des forages de captage d’eau, d’installer des limitateurs d’eau dans les douches. Nous veillons à ce que sur les terrains synthétiques ou tout autre équipement les matières et les matériaux utilisés soient recyclables.

Nous nous attachons à tenir compte de différents éléments environnementaux, architecturaux, paysagers.

Dans les constructions neuves, nous veillons désormais à ce qu’il y ait le moins de déperditions possibles.

Pour les anciens équipements, nous réalisons des diagnostics énergétiques et procédons au fur et à mesure à certains travaux lorsque nous constatons que les résultats sont mauvais.

Sur les mâts d’éclairage, nous utilisons des lampes moins consommatrices d’énergie.

Nous pourrions lister beaucoup d’autres exemples.

Bien sûr, tout cela est un travail de longue haleine mais la persévérance et la mobilisation de tous s’impose. Si ces mesures qui relèvent du bon sens, de la volonté de donner à nos enfants les meilleures conditions d’existence en préservant les ressources, du souci que nous avons de gérer au mieux les deniers publics son indispensables dans le cadre du développement durable, elles ne s’arrêtent pas uniquement à une approche économique ou écologique.

Dans la thématique sport, le développement durable peut se traduire par de nombreuses autres actions.

Le sport vecteur de solidarité, d’épanouissement, de respect de la mixité sociale contribue à développer un comportement citoyen, responsable de ses actes, soucieux de l’environnement des générations futures.

La politique que nous menons à Lille est je crois tout à fait exemplaire.

Nous avons de souci permanent de véhiculer auprès des jeunes les notions de respect de soi, d’autrui, de partage, de solidarité, au travers d’actions éducatives et pédagogiques.

Actions sportives et développement durable

Derrière chaque action du Service des Sports, on peut décliner tout un ensemble de valeurs qui entrent dans le champ du développement durable.

- L’Education Physique et Sportive

Les éducateurs territoriaux du Services des Sports interviennent dans les écoles primaires de la Ville dans le cadre de la natation mais aussi des activités dites « terrestres ».

Ils complètent le travail des enseignants en apportant leurs connaissances techniques de l’activité. Mais ils complètent le travail de l’enseignant dans le sens où ils associent au sport toutes les valeurs de respect et d’apprentissage de règles.

- Les C.M.I.S.

Des dizaines d’activités sont proposées dans les différents quartiers de la Ville. Les enfants peuvent tester un grand panel de disciplines sportives tout près de chez eux.

L’objectif de ces centres est d’assurer une certaine continuité avec les actions des éducateurs dans les écoles. Ils permettent de susciter chez les jeunes l’envie de s’inscrire dans un club. Il s’agit d’accompagner l’enfant dans le choix de ses loisirs et dans son apprentissage de la citoyenneté et du respect des règles et d’autrui.

- Les Actions Sportives de Proximité

Ces actions ont permis d’aller au devant de jeunes qui appartiennent à une tranche d’âge en manque de certains repères.

Il s’agit donc de remobiliser ces jeunes souvent en déshérence sociale et dépendant des secteurs d’éducation spécialisée.

Les agents du Service des Sports ont effectué un travail de socialisation afin de leur apprendre les us de la vie en groupe, le respect de l’adversaire et du matériel mais aussi à redécouvrir la notion de règle et retrouver celle de la citoyenneté.

Le travail n’a pas été infructueux car il a permit d’amener ces jeunes vers les structures associatives et donc de les accompagner dans une certaine démarche citoyenne qu’ils pourront reproduire dans les autres domaines de leur vie (professionnel par exemple).

- Les évènementiels

Le but est de créer des interactions entre les quartiers, de faire sortir les jeunes de leur quartier et de leur faire pratiquer des activités qu’ils ne connaissent pas. Nous pouvons prendre comme exemple les Lilliades, qui sont organisées par le Service des Sports chaque année.

Ces « jeux olympiques urbains » permettent aux jeunes de représenter leur quartier pendant les épreuves. Cela crée une réelle émulation entre les jeunes et la compétition se déroule dans un esprit de saine concurrence. Cela leur apprend le goût de l’effort et leur fait découvrir tout ce qui peut avoir un lien avec le respect de l’environnement et de la Nature (sur le Semaine de Pleine Nature notamment).

Pour mener une véritable politique éducative, la Ville s’appuie entre autres sur les activités physiques et sportives lesquelles représentent un réel vecteur de citoyenneté, de mixité sociale, d’apprentissage des règles de vie en société.

- Le Sport Adapté

Dans le cadre de la Politique de la Ville, il n’y a pas de créneaux spécifiques réservés à la pratique du sport adapté.

En effet, les associations sportives sont incitées à intégrer les personnes non valides dans leurs sections existantes.

Les personnes handicapées pratiquent en même temps et avec les personnes valides.

Pour accentuer cette intégration, les valides sont très souvent mises en situation de handicap pendant la pratique. Cela permet une pratique sur un pied d’égalité.

Le but de ces actions est de rompre l’isolement.

De plus, le sport est un excellent moyen pour ces personnes de retrouver non seulement leur confiance en soi mais aussi leur dignité pour se réinsérer dans notre société qui est aujourd’hui tellement intolérante.

- Sport et Femmes

C’est une des actions transversales mises en place par le Service des sports. Son objectif est de faire découvrir un panel d’activité à des femmes et de faire sortir de chez elles des personnes qui n’auraient jamais pratiqué une activité physique de leur propre initiative.

Ces actions permettent au public visé une certaine redécouverte du corps mais aussi d’organiser des regroupement de femmes qui peuvent échanger et partager leurs expériences. On retrouve ainsi la volonté de la Ville de lutter contre l’isolement et l’exclusion mais aussi la volonté de combattre les tabous culturels.

De plus, il ne faut surtout pas négliger l’aspect santé que la pratique du sport peut apporter au public.

La particularité du projet sportif de la Ville de Lille est que le pratiquant est placé au centre du dispositif de façon à l’accompagner, par le biais du sport, dans sa vie future, dans sa vie de citoyen, avec toutes les valeurs portées par notre société.

Les actions éducatives dans le temps scolaire (EPS, primaires), dans le temps péri scolaire (CMIS) et dans le temps extra scolaire (Centres sportifs, ASP, stages sport et citoyenneté) ont pour finalité de faire devenir les jeunes des acteurs à part entière de leur pratique sportive et de les rendre autonomes et responsables dans leur environnement présent et futur.

Les pratiques sportives nous permettent de combattre l’exclusion sociale (actions sport et femmes, actions d’intégration des personnes handicapées) en repérant et en analysant les freins culturels, financiers ou géographiques.

Nous souhaitons aussi promouvoir l’amélioration de leur implication dans la vie associative et les instances dirigeantes du sports ( aller d’une pratique de consommateur à un pratique d’acteurs responsables).

De ce fait, nous nous engageons complètement dans la promotion des valeurs du développement durable.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères