Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

3 septembre 2009

LE SCANDALE DES LYCEENS SANS LYCEE

Alors que la rentrée a eu lieu ce 2 septembre, le lundi 24 août dernier, 23 terminales du lycée Faidherbe de Lille ont appris qu’ils ne seraient pas réaffectés dans leur lycée comme prévu.Ni dans celui-ci, ni dans aucun autre lycée public d’ailleurs, malgré leur disposition à se déplacer.

A cause des différentes suppressions de postes dans l’Education Nationale, il n’y a plus assez de professeurs. Comme ils voulaient poursuivre leurs scolarité, les 23 lycéens – qui pourraient former une classe – ont dû s’inscrire dans le privé.

L’Ecole laïque et républicaine a pour mission principale d’assurer l’égalité des chances et la promotion sociale. Sous prétexte d’économie, certains condamnent ce principe fondamental !

Jusqu’où acceptera-t-on les reculs que nous imposent le gouvernement et ses idéologues ?

Renoncer à l’éducation de tous gratuitement, c’est renoncer à l’héritage que des Victor Hugo, Jules Ferry ou Jean Jaurès nous ont livré après tant de luttes.

Tout cela alors qu’à quelques kilomètres de là, 415 contribuables soumis à l’ISF viennent de qualifier la ville de Croix au hit parade des plus riches devant Neuilly s/ Seine.

Assez d’inégalités ! L’école doit redevenir une priorité pour notre société.

Nous demandons la création d’un fonds national contre les inégalités scolaires pour assurer la réussite de tous et de toutes, ainsi que le recrutement de 150 000 enseignants et 45 000 personnels d’encadrement en cinq ans.

Les autorités académiques espèrent « une rentrée qui se passe en douceur pour éviter les manifestations ». C’est plutôt mal parti.

Pour les Elu-e-s Communistes de LILLE Michelle Demessine Présidente du groupe




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères