Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

16 avril 2010 - Grand Stade Pierre Mauroy

La boite à spectacle

Les élus de LMCU, la Communauté urbaine de Lille ont désigné Eiffage comme groupement en charge de la construction et de l’exploitation du Grand Stade de Lille. La livraison est prévue à l’horizon 2011.

Pour MIchelle Demessine, cette équipement c’est bien plus qu’un stade : « C’est toute la dignité de notre métropole retrouvée, toute la fierté d’un Nord en haut du tableau, l’identité de la région associée à ce qui se fait de meilleur. Enfin, ce stade sera unique en France, vous imaginez les retombées en notoriété, dans l’économie métropolitaine, dans l’aménagement du territoire ! On est capable de faire du très haut niveau, on le mérite, alors qu’on arrête de toujours penser petit pour cette région. »

A la date de signature du contrat, vers le 15 octobre 2008, Eiffage disposera de 45 mois pour livrer le stade. Le géant du BTP devra « construire, financer, entretenir, maintenir et exploiter le stade et les espaces environnants pour une durée de 31 ans », contre une redevance annuelle nette à la charge de LMCU de 7,5 à 8,5 millions d’euros.

Ce stade accueillera les matches du club lillois mais également d’autres évènements sportifs et culturels, plus d’une trentaine par an, organisés et gérés par le consortium.


lancement du chantier du Grand Stade Lille Métropole

Présentation du futur stade de Lille : La boite à spectacles

UN EQUIPEMENT ULTRA MODERNE

Le projet présenté par Eiffage est une coque aux angles arrondis s’élevant à 31 mètres au-dessus de son parvis. Ce stade multifonctionnel modulable de 50 186 places (et dont la capacité pourra être réduite en fonction des évènements) disposera d’un toit mobile constitué de deux demi-toitures rigides pouvant couvrir la totalité de l’enceinte en une demi-heure.

L’aire de jeu sera mobile, la moitié de la pelouse pouvant se soulever et glisser au-dessus de la seconde pour découvrir « une boîte à spectacles comprenant une volée de gradins complémentaire et une aire de jeu de type basket ou handball ».

JPEG - 1.9 Mo
Sous la pelouse : Un Palais Omnisport

LE COUT DU STADE

— construction du stade —> 282 millions d’euros
— construction Hôtel, restaurants —> 42 millions d’euros

—> Total Investissement : 324 millions d’euros

L’équipement sera payé à la livraison (les risques de retard sont à la charge du groupement Eiffage) par le biais d’une redevance annuel.

UN POLE SPORT / HEBERGEMENT / SANTE / RESTAURATION

Le long du boulevard de Tournai, trois immeubles de hauteur croissante (de 3 à 7 étages) hébergerons :
— deux hôtels,
— une résidence service,
— un centre Sport et Santé,
— des commerces de loisirs et des restaurants en rez-de-chaussée.


Maquette
Maquette du future stade de Lille Métropole.

Pour Michelle Demessine, cet équipement ultra moderne sera capable, grâce à son toit rétractable et sa modularité, d’accueillir des manifestations culturelles ou sportives de toutes sortes et de porter internationales.

A côté des 25 matchs de foot du LOSC et à l’instar du Stade de France ou du Palais Omnisports de Paris Bercy, de nombreuses autres manifestations s’y dérouleront chaque année.

tout est imaginable, aussi bien de la culture : concert, opéra, comédie musicale, danse, spectacle équestre, festival d’arts martiaux… que du sport : open de tennis, beach-volley, gala de boxe, karting, Super-cross... et bien sur grands matchs des clubs ou des équipes nationales de foot ou de rugby.

Voilà un équipement digne de notre région et de notre public qui, comme chacun sait, à toujours su se mobiliser pour les grands rassemblements. Il était temps pour l’eurorégion de croire en ses chances et de franchir un pas gigantesque pour briller de façon éclatante dans toute l’Europe.

Michelle Demessine : « nous serons les premiers en France à disposer de cette génération d’équipements emblématiques à toit ouvrant, qui jalonnent déjà l’Europe. Ce lieu sera, j’en suis sûre, la fierté des gens du Nord, le symbole des grands rassemblements festifs et sportifs dont ils ont le secret et qui font leur renommée »

Retour sur le conseil de Lille Métropole du 1er février durant lequel les élus de LMCU ont désigné Eiffage comme groupement en charge de la construction et de l’exploitation du Grand Stade :

Grand Stade : Oui à 82 %
C9 - C’est l’heure - 4 février 2007

Retour sur les enjeux du projet Grand Stade avant le vote des élus de Lille Métropole pour le choix de la société chargé de construire, financer, entretenir, maintenir et exploiter le futur équipement :

France 3 - 19/20 Nord Pas de Calais - 1er février 2007



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères