Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

19 mars 2008

Bienvenue chez les ch’tis !

Michelle Demessine à propos du succès du film de Dany Boon « Bienvenue chez les ch’tis » :

« Quand on montre une image trop noire ou triste de leur région, les gens du Nord sont les premiers à râler. Le film de Dany Boon réussit au contraire à montrer avec beaucoup d’humour la tradition d’accueil, la solidarité naturelle, le sens de la dérision, mais aussi la capacité à aller à l’essentiel, à ce qui est le plus humain, que l’on retrouve chez les habitants du Nord-Pas de Calais.

L’engouement pour ce film dans la région n’a rien d’étonnant. Dany Boon est apprécié, c’est un peu notre fils ou notre frère, qui a réussi à la capital sans renier ses origines. Il porte cette culture ouvrière, cette fierté qui nous anime. Et, quelque part, le succès de son film vient réparer le sentiment d’injustice que l’on peut éprouver ici : alors que notre région à été l’usine de la France pendant un siècle, nous avons subi douloureusement le mépris de la classe ouvrière que l’on nous impose depuis plusieurs années.

Le fait que ce film marche traduit aussi toute l’ambiguïté que l’on entretient aujourd’hui entre le local et le global, le terroir et la mondialisation. Le succès d’un tel film révèle le besoin fort qu’ont les gens, face à un monde fait d’incertitudes, de se pencher sur leurs racines, sur leurs valeurs. »


Extrait du film de Dany Boom « Bienvenue chez les ch’tis »

Jean-Marie Leblanc, Ancien directeur du Tour de France et du Paris-Roubaix :

« En 1981, j’ai écrit un bouquin sur les pavés du Nord parce que je m’inquiétais de leur disparition progressive. Mais à l’époque, et parce que ça correspondait à ce que ressentaient les gens à ce moment de grande désindustrialisation, Pierre Mauroy m’assurait que les pavés c’était « l’enfer du Nord », ça donnait une mauvaise image de la région.

Depuis les mentalités se sont complètement retournées : la région Nord-Pas de Calais soutient Paris-Roubaix, et ses pavés sont désormais considérés comme une trace de l’histoire et de la civilisation du Nord.

Cette course, parce qu’elle est la plus rude, la plus vraie, la plus exigeante, est de toute façon proche des valeurs des gens du Nord : ils ont toujours admiré ceux qui sont capable d’endurer la souffrance, les coureurs comme les mineurs ou les paysans. Aujourd’hui ils se sont complètement réapproprié l’épreuve et ses symboles. »


AUTRES ARTICLES :

-

Après sept ans d’action en faveur des victimes de l’amiante, l’ADAVAMAS devient le Collectif d’accompagnement et de prévention des risques amiante et monte à Roubaix une véritable « plate-forme » de prise en charge des malades et de ceux qui ont été exposés au matériau cancérigène.

-

Notre système de production soumis à la logique de financiarisation extrême de l’économie libérale conduit à une véritable mise en danger des hommes et des femmes au travail de notre pays…

-

En matière d’assurance maladie l’UMP et Nicolas Sarkozy ont une idée fixe : l’augmentation des dépenses de santé, ce serait d’abord et avant tout la faute des patients. Il faudrait donc…

-

Le PLFSS 2008 s’inscrit dans l’accélération sans précédent de la politique antisociale du gouvernement. Il constitue le deuxième étage de la fusée, le troisième étant attendu pour l’après municipales ! C’est un budget d’attente.

-

L’ampleur du désastre et l’absence de mesures en faveur d’une réelle politique de prévention de la part des entreprises comme de l’Etat, nous autorisait à attendre de cette mission un éclairage sans faille sur ce qu’il faut bien qualifier de crime sociétal, mais également des propositions fortes de transformation de notre système de santé au travail.

Dossier Santé

Dossier Santé




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères