Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

24 octobre 2007

Marche pour l’Emploi. Avant de travailler plus… travaillons tous !

En réponse au slogan « travailler plus pour gagner plus », Michelle Demessine et les élus communistes du Nord Pas-de-Calais ont décidé de prendre le Président au mot en organisant, du 24 au 27octobre, une grande Marche pour l’emploi.

Objectif : déposer son CV à l’Élysée et interpeller le Président de la République ! Car pour envisager de “travailler plus pour gagner plus” il faut d’abord du travail.

Or dans notre région comme dans notre métropole lilloise la situation est toujours préoccupante. Ainsi, la Zone d’emploi de Roubaix-Tourcoing affiche un taux de chômage de 13,4% soit 5 points de plus que la moyenne nationale ! Si les politiques locales ont un rôle à jouer, elles ne peuvent être déconnectées de la politique nationale et européenne.

C’est pourquoi il est nécessaire d’envoyer un message fort au gouvernement, il est plus que temps de rappeler à notre président ses promesses de campagne et de le mettre face à ses contradictions : Lutter contre le chômage ce n’est pas casser le code du travail ni précariser les salariés mais créer de l’emploi.

Pour cela, il est nécessaire de relancer une véritable politique industrielle et de développer les services publics notamment dans la recherche et la formation. Mais à ce jours, aucune mesure sérieuse n’a été prise en faveur de l’emploi et ce n’est pas l’abrogation des droits de succession, le bouclier fiscal ou le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui vont relancer la croissance.


Départ de la Marche Pour l’emploi
Lille - France 3 Nord - Le 24 Octobre 2007

UNE MARCHE POUR L’EMPLOI :
déposons notre CV à l’Élysée !

Ainsi, une centaine d’homme et de femme sans-emploi, parmi eux de nombreux jeunes, ont traversé pendant 4 jours une quinzaine de villes de Lille jusqu’au Palais de L’Elysée et récolté des milliers de CV.

A Paris une délégation d’élus et de sans emplois à été reçu par Sébastien Veil, conseiller pour l’emploi du Président de la République, pour déposer plus de 4000 CV et témoigner de leur volonté de travailler :

— « Quand je vais dans l’administration, j’ai l’impression de devoir me justifier d’être au chômage » ;
— « Arrêtez de nous culpabiliser. Nous ne sommes pas des fainéants ! » « J’ai 4 enfants, je veux travailler ! » ;
— « l’ANPE ne me propose jamais rien » ;
— « Quand on travaille, on est ensemble. Quand on est chômeur, on est tout seul » ;
— « Nous venons témoigner pour tous les chômeurs de France » ;
— « Plus de promesses, qu’on nous dise la vérité, on veut du boulot » ;

Tels ont été les paroles de colère exprimés par les marcheurs.

L’objectif n’était pas de se plaindre mais de porter plainte. Le droit au travail est inscrit dans la constitution mais il n’est pas respecté. C’est pourquoi, à l’instar du logement, nous revendiquons une loi pour un droit opposable à l’emploi.


UNE INITIATIVE ORIGINALE :
La collecte de CV

Les chômeurs de Creil veulent du boulot !

Le Jeudi 25 Octobre, au cours de la Marche Pour l’Emploi, la centaine de privés d’emploi venue du Nord Pas de Calais accompagnée par Michelle Demessine, sénatrice, a été accueillie par les élus et les militants communistes de Creil au coeur du quartier Rouher, quartier populaire de Creil.

Ensemble ils ont été à la rencontre des habitants du plateau Rouher pour leur proposer de collecter leur C.V pour les remettre au Président de la république : en moins d’une heure 108 C.V ont été recueillis !

Partout autour du centre commercial de la rue Henri Dunant, dans la rue, dans les commerces et les cafés, des groupes se sont formés pour dialoguer avec l’idée qu’il fallait que les chômeurs se fassent entendre en direction de M. Sarkozy, qu’avant de dire qu’il faut travailler plus pour gagner plus, il faudrait déjà créer des emplois, défendre ceux qui existent pour que chacun puisse avoir un "boulot".

5 personnes ont décidé de rejoindre le PCF à cette occasion. Les C.V ont eté remis samedi 27 octobre à l’Elysée.


Interview de Fabien Rousselle, organisateur PCF
de la marche pour l’emploi lors du dépot des CV devant l’Elysée

Le Nord Pas-de-Calais : un palmarès régional impressionnant

Pour les 250 000 sans emploi de notre région, pour les jeunes étudiants qui arrivent sur le marché du travail, la première préoccupation est de travailler pour gagner sa vie décemment. Un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale, les délocalisations qui s’accélèrent, une concurrence accrue entre les salariés d’Europe et du monde, voilà la situation sociale dans notre pays et dans notre région. Le Nord Pas de Calais compte quatre millions d’habitants, autant que certains pays d’Europe, comme l’Irlande. Avec un habitant sur deux de moins de 25 ans, c’est aussi la région la plus jeune de France.

Mais le palmarès régional ne s’arrête pas là. C’est une des régions les plus sinistrées :

Le Nord Pas de Calais est en tête des 22 régions françaises pour son taux de mortalité, pour le nombre de familles vivant sous le seuil de pauvreté, deuxième pour son taux de chômage, deuxième pour sa dette par habitant. De la même manière, notre région est en queue de peloton pour son PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant (21ème, après la Corse), 21ème en nombre d’infirmiers, 22ème en revenu disponible par habitant. Pourtant la vie n’est pas difficile pour tout le monde : le Nord Pas de Calais est la 4ème région pour le nombre de familles payant l’Impôt sur la Fortune. Les inégalités se sont aggravées dans cette région qui a tant donné à la France. Quoi de plus normal que sa population exige d’être respectée !

Les parlementaires communistes du Nord Pas de Calais à l’initiative

C’est dans cet esprit que les députés et sénateurs communistes du Nord Pas de Calais ont décidé de « marcher » sur Paris pour se rendre à l’Elysée afin d’y déposer les CV de milliers de chômeurs et de précaires, de jeunes à la recherche d’un emploi, avec une délégation de sans emplois, porte parole des chômeurs de la région et symbolisant chacun la difficulté à trouver du travail dans de nombreuses filières. Nicolas Sarkozy répète qu’il faut « travailler plus pour gagner plus ». Ils veulent bien travailler encore faut-il qu’on leur donne un travail !


REVUE DE PRESSE

—> La Voix Du Nord - Jeudi 25 Octobre

—> L’Humanité - Jeudi 25 Octobre - La premiere manif de Caroline

—> L’Humanité - Vendredi 26 Octobre - Une marche pour l’emploi sur un air d’accordeon

—> Le Nouvel Obs - Samedi 27 Octobre

—> L’Humanité - Samedi 27 Octobre - Les Marcheurs du Nord Pas-de-Calais et le 9.3 solidaire

—> La Voix Du Nord - Dimanche 28 Octobre


 Stop à la précarité

AUTRES ARTICLES :

-

Les fonds d’investissement sévissent depuis longtemps déjà. L’une des stratégies préférée se nomme « LOB » (« Leveraged Buy Out » ou « levier d’achat »). Décryptage d’une technique de rachat d’entreprise très juteuse et particulièrement destructrice d’emploi !

-

Un LBO est une opération de rachat d’entreprise de type spéculative dont l’unique objectif vise à dégager une rentabilité financière extrême puis à revendre la société avec une forte plus-value à de nouveaux spéculateurs.

-

Les privatisations et les déréglementations sectorielles des marchés de l’énergie, des télécommunications, des services postaux et des transports, impulsées par l’Europe, ont fait pénétrer le marché dans le champ de ces services essentiels…

-

Un nombre croissant d’entreprises françaises fait fabriquer ses produits dans les pays à faible coût de main-d’oeuvre. Tous les secteurs sont concernés, y compris le tertiaire. Cinq millions d’emplois sont ainsi menacés en Europe…

-

Le diagnostic de la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) est édifiant : taux de chômage de plus de 30%, emploi précaire et peu qualifié, déroulement de carrière quasi nul, refus d’aménagement des postes et fortes inégalités salariales.

-

A la demande du groupe Communiste, c’est tenu un débat au Conseil de la Communauté Urbaine de Lille, pour engager une réflexion autour de la stratégie économique de la métropole lilloise ?

Dossier Energies

Dossier Emploi




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères