Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

26 octobre 2013

Menace de liquidation judiciaire d’H2D Nieppe : merci Monsieur Donghi !

J’ai appris, hier, par la presse que l’imprimerie H2D Lys à Nieppe serait au bord d’une liquidation judiciaire qui aboutirait au licenciement des 125 salariés du site.

Après la liquidation judiciaire récente de l’imprimerie VG Goossens à Marcq-en-Barœul qui soulève la colère légitime des salariés, c’est la filière de l’industrie graphique qui disparait peu à peu dans notre région Nord-Pas-De Calais où elle était très implantée en cohérence avec les grands donneurs d’ordre de la grande distribution et de la vente à distance.

Mais c’est la colère qui m’anime aujourd’hui !

En effet, il y a un an et demi, j’avais rencontré régulièrement les salariés d’H2D Hellemmes qui se battaient pour que leur activité soit maintenue grâce à leur savoir-faire reconnu.

Ce fut en vain. Nous faisons face à un PDG de H2D, Monsieur Dominique Donghi, qui tentait de mener tout le monde en bateau, y compris les pouvoirs publics, en prétendant qu’il fallait sacrifier le site d’Hellemmes pour qu’il ait les moyens financiers de sauver le site de Nieppe.

Ce fut une odieuse tentative de semer la division entre les salariés des deux sites. Et, je veux vous dire, Monsieur Donghi, que votre chantage, je n’y ai jamais cru ! Merci de m’avoir donné raison avant l’heure !

Je veux aussi apporter mon soutien le plus complet à tous salariés de VG Goossens et d’H2D Nieppe pour qui les temps sont si durs. Notre pays doit prendre des mesures fermes pour marquer un coup d’arrêt déterminé et significatif au saccage organisé par le patronat de filières industrielles capitales pour notre région et notre pays.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères