Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

30 avril 2009

Lobby - préserver l’indépendance des parlementaires !

L’ancienne ministre Michelle DEMESSINE , Sénatrice (PC) du Nord, parmi les membres du groupe de travail sur les groupes d’intérêt qui vient d’être crée au Sénat.

Le président du sénat, M. Gérard LARCHER, a annoncé hier la mise en place d’un groupe de travail sur les groupe d’intérêt.

« Dans un soucis de transparence des travaux du Sénat et de garanties d’indépendance des sénateurs, mais aussi avec l’objectif d’assurer des échanges constructifs avec l’environnement économique et social du parlement, il souhaite que la présence et l’action des groupes d’intérêt au sein du Sénat soient clarifiées ». « Nous avons décidé de réguler la présence, les droits d’accès au Sénat des groupes d’intérêt pour préserver l’indépendance des parlementaires », à précisé M. LARCHER ».

Sur sa proposition, le Bureau du Sénat a chargé :

— M. Jean-Léonce DUPONT (UC, CALVADOS), vice-président du Sénat, premier vice-président (NC) du Conseil Général du Calvados, vice-président de la fédération des entreprises publiques locales,

— M. René GARREC, (UMP, Calvados), questeur délégué, ancien député du Calvados et ancien président du Conseil Régional de Basse-Normandie

— Mme Christiane DEMONTES (PS, Rhône), Conseillère Régionale de Rhône-Alpes,

— L’ancienne Ministre Michelle DEMESSINE (PC, Nord), adjointe au maire (PS) de Lille, chargée des Sports

— Et M. Jean-Paul VIRAPOULLE (UMP, La Réunion), ancien Député et ancien conseiller Général de La Réunion,

de réfléchir aux mesures pour réguler les activités des groupes d’intérêt.

Des premières recommandations pourraient être présentées à la réunion du bureau de la rentrés parlementaire d’octobre.



AUTRES ARTICLES :

-

Les élus communistes ont pris au mot le slogan du Président de la République et organisé, au mois d’octobre dernier, une grande Marche pour l’Emploi. Objectif : déposer son CV à l’Élysée ! Car pour “travailler plus pour gagner plus” il faut d’abord du travail.

-

A la demande du groupe Communiste, c’est tenu un débat au Conseil de la Communauté Urbaine de Lille, pour engager une réflexion autour de la stratégie économique de la métropole lilloise ?

-

Les fonds d’investissement sévissent depuis longtemps déjà. L’une des stratégies préférée se nomme « LOB » (« Leveraged Buy Out » ou « levier d’achat »). Décryptage d’une technique de rachat d’entreprise très juteuse et particulièrement destructrice d’emploi !

-

Un LBO est une opération de rachat d’entreprise de type spéculative dont l’unique objectif vise à dégager une rentabilité financière extrême puis à revendre la société avec une forte plus-value à de nouveaux spéculateurs.

-

Les privatisations et les déréglementations sectorielles des marchés de l’énergie, des télécommunications, des services postaux et des transports, impulsées par l’Europe, ont fait pénétrer le marché dans le champ de ces services essentiels…

-

Un nombre croissant d’entreprises françaises fait fabriquer ses produits dans les pays à faible coût de main-d’oeuvre. Tous les secteurs sont concernés, y compris le tertiaire. Cinq millions d’emplois sont ainsi menacés en Europe…

-

Le diagnostic de la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) est édifiant : taux de chômage de plus de 30%, emploi précaire et peu qualifié, déroulement de carrière quasi nul, refus d’aménagement des postes et fortes inégalités salariales.

Dossier Energies

Dossier Emploi




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères