Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

18 novembre 2016

La liquidation du patrimoine industriel continue : Technip bientôt cédé aux capitaux américains !

Alors que le Gouvernement a refusé d’organiser, sur proposition du groupe communiste républicain et citoyen, un débat sur la situation de l’industrie en France et sur le rôle de l’Etat actionnaire, c’est encore un fleuron de l’industrie française qui passe sous contrôle étranger.

Ainsi après Lafarge, Alstom et Alcatel-Lucent, Technip, qui se classe pourtant parmi les leaders mondiaux de l’industrie parapétrolière, passera le 5 décembre prochain sous contrôle de l’américain FMC.

C’est une nouvelle illustration des errements de l’Etat actionnaire qui privilégie une vision purement financière de l’industrie et brade un autre groupe spécialisé dans l’énergie. Pourtant comme il a été souligné, le groupe français se porte bien et le risque d’un rachat par un concurrent plus petit et moins rentable n’est pas crédible.

Enfin au vu de la situation du marché du pétrole ce sont encore une fois les salariés qui vont être les premières victimes de cette fusion incompréhensible.

Affirmer lutter contre le chômage et brader l’industrie de notre pays à des capitaux étrangers qui relèguent l’emploi au dernier rang de leur préoccupation, relève d’une grande contradiction qui confine à l’hypocrisie.

Avec les sénatrices et les sénateurs du Groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous demandons l’interruption de ce processus de fusion et réitérons l’exigence d’un débat parlementaire sur la politique industrielle de la France.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères