Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

29 novembre 2011

Le Journal 60 millions de consommateurs doit pouvoir survivre !

Avec mes collègues sénateurs communistes, nous avons voté un amendement dans le cadre de la loi de finances 2012 afin de défendre la nécessité de crédits supplémentaires pour la survie du journal 60 millions de consommateurs. Il lui manque en effet, trois millions d’euros pour relancer sa campagne d’abonnements et assurer la pérennité de ses publications.

Faute de moyens pour financer ce journal sans publicité, la direction de l’Institut National de la Consommation souhaite faire appel à un acteur privé mettant ainsi en danger l’indépendance de cet outil d’information essentiel pour les consommateurs.

Alors que le gouvernement annonce sa volonté de renforcer les droits et l’information des consommateurs, il semble paradoxal que le budget de l’Etat n’assure pas la pérennité de l’instrument des travaux de l’Institut National de la Consommation et de l’exercice de sa mission de service publique d’information et d’alerte des consommateurs.

Nous saluons la qualité des travaux de 60 millions de consommateurs et nous nous souvenons en particulier de la pertinence de son enquête en 2008 sur le pouvoir d’achat des familles. Il avait alors publié une « liste noire des prix qui flambent » qui montrait une réalité économique en opposition avec la propagande gouvernementale sur le sujet.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères