Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

22 octobre 2008

la Redoute : Non aux licenciements !

672 postes supprimés dont 151, au siège, à Roubaix. Telle est l’annonce faite par la direction de la Redoute, le 21 octobre dernier. Face à cette nouvelle saignée des effectifs du géant de la vente à distance, Michelle Demessine interpelle le Ministre du Travail.

Dans une lettre du 22 octobre, Michelle Demessine interpelle Monsieur Xavier Bertrand, Ministre du travail, suite à l’annonce du plan social dévoilé la veille par la Redoute.

Pour la Sénatrice, la suppression de 672 emplois dont 242 pour la métropole lilloise ne fera que stigmatiser davantage une région déjà lourdement touchée par le chômage. Ses inquiétudes se portent également à l’égard des salariés intérimaires dont une centaine viennent de voir leurs contrats non reconduits.

Au passage, Michelle Demessine fait part de ses doutes sur les motivations de ces suppressions de postes. Elle rappelle la bonne santé économique de La Redoute et du groupe PPR avec 900 millions d’euros de bénéfices réalisés l’an dernier. Pour elle, le recul de la consommation est avant tout du fait de la faiblesse du pouvoir d’achat des français.

Enfin, la Sénatrice du Nord met en garde contre les tentations éventuelles des actionnaires de prétexter le ralentissement de la croissance et la crise financière mondiale pour accroître la casse sociale. Crise qui démontre au passage l’aspect dévastateur de la spéculation boursière.

Pour ces raisons, elle demande au Ministre du Travail de s’engager dans une défense de l’emploi et du travail et propose d’organiser une table ronde avec l’ensemble des acteurs concernés afin d’élaborer une sortie de crise qui ne serait pas néfaste à l’emploi et aux salariés.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères