Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

11 avril 2008

Carte famille nombreuse, première victime du plan de rigueur

Le Gouvernement vient d’annoncer publiquement la suppression de la carte famille nombreuse, ainsi que sa volonté d’en réduire considérablement la portée, dans le seul but de faire économiser à l’Etat quelques 70 millions d’euros.

Il n’aura donc fallu que quelques semaines après les élections municipales, pour que le plan de rigueur annoncé par la gauche et démenti par le gouvernement se mette en place.

Cette initiative, véritable remise en cause de la politique familiale a été une nouvelle fois prise sans aucune concertation. L’annonce faite dans une cacophonie gouvernementale témoigne d’ailleurs de la précipitation dans laquelle cette décision à été prise.

Michelle Demessine dénoncent cette mesure qui, une fois encore, va peser sur les ménages les plus modestes de notre pays et s’attaque directement à leur pouvoir d’achat, quitte à faire mentir les promesses de campagne du candidat SARKOZY.

A défaut d’être le président qui devait « chercher la croissance avec les dents », il est celui qui va grappiller quelques euros dans la poche dans Français.


Reportage sur la fin de la carte de famille nombreuse

AUTRES ARTICLES :

-

Les élus communistes ont pris au mot le slogan du Président de la République et organisé, au mois d’octobre dernier, une grande Marche pour l’Emploi. Objectif : déposer son CV à l’Élysée ! Car pour “travailler plus pour gagner plus” il faut d’abord du travail.

-

A la demande du groupe Communiste, c’est tenu un débat au Conseil de la Communauté Urbaine de Lille, pour engager une réflexion autour de la stratégie économique de la métropole lilloise ?

-

Les fonds d’investissement sévissent depuis longtemps déjà. L’une des stratégies préférée se nomme « LOB » (« Leveraged Buy Out » ou « levier d’achat »). Décryptage d’une technique de rachat d’entreprise très juteuse et particulièrement destructrice d’emploi !

-

Un LBO est une opération de rachat d’entreprise de type spéculative dont l’unique objectif vise à dégager une rentabilité financière extrême puis à revendre la société avec une forte plus-value à de nouveaux spéculateurs.

-

Les privatisations et les déréglementations sectorielles des marchés de l’énergie, des télécommunications, des services postaux et des transports, impulsées par l’Europe, ont fait pénétrer le marché dans le champ de ces services essentiels…

-

Un nombre croissant d’entreprises françaises fait fabriquer ses produits dans les pays à faible coût de main-d’oeuvre. Tous les secteurs sont concernés, y compris le tertiaire. Cinq millions d’emplois sont ainsi menacés en Europe…

-

Le diagnostic de la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) est édifiant : taux de chômage de plus de 30%, emploi précaire et peu qualifié, déroulement de carrière quasi nul, refus d’aménagement des postes et fortes inégalités salariales.

Dossier Energies

Dossier Emploi




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères