Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

28 janvier 2013

Banque de France : l’appel des parlementaires communistes et républicains à Jean Marc Ayrault

Les parlementaires communistes et républicains de l’Assemblée nationale et du Sénat viennent d’adresser au Premier ministre un appel à organiser dans les meilleurs délais une table ronde sur la question de l’avenir de la Banque de France.

L’intersyndicale des personnels de la Banque de France a appelé à une journée de grève et mobilisation mardi 29 janvier pour s’opposer au projet de réorganisation présenté en septembre dernier par son gouverneur, Christian Noyer.

Ce projet prévoit la suppression de plus de 2000 emplois d’ici 2020 et la poursuite du plan de fermeture de dizaines d’établissements à travers toute la France.

Les parlementaires communistes rappellent que de nombreux élus de gauche ont déjà exprimé leur inquiétude quant aux conséquences de la dévitalisation de la présence de la Banque de France dans les territoires, particulièrement dans la période de crise que nous traversons. Le projet du gouverneur Christian Noyer va se traduire non seulement par l’éloignement et la dépersonnalisation du service rendu aux usagers, particulièrement en matière de surendettement, mais aussi par un préjudice pour les entreprises qui ont le plus de difficulté à obtenir les crédits bancaires indispensables à la réalisation de leurs projets, la Banque de France exerçant une mission importante de médiation du crédit.

Les parlementaires communistes et républicains apportent leur soutien aux personnels de la Banque de France et demandent l’organisation d’une table ronde réunissant l’ensemble des acteurs concernés par le plan de réorganisation de la banque centrale française (entreprises, banques, pouvoirs publics, collectivités territoriales, syndicats, associations de consommateurs et d’usagers…) afin de s’assurer d’une meilleure prise en compte des propositions constructives et innovantes formulées par les personnels de la Banque en matière de revitalisation des bassins d’emploi et de vie ou de coopération avec la nouvelle Banque publique d’investissement.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères