Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

Economie

Stratégie de développement, emploi, commerce international, politique industrielle, fiscalité, lutte contre les délocalisations et la spéculation boursière…



24 mai 2012

Lettre à Arnaud Montebourg sur H2D (ex-Quebecor)

Suite à une déclaration de cessation de paiement de l’entreprise H2D déposé auprès du Tribunal de Commerce de Lille, Michelle Demessine a immédiatement interpellé Arnaud Montebourg, nouveau ministre du Redressement productif. Monsieur le Ministre, Je souhaite attirer votre attention sur la situation de l’entreprise d’héliogravure H2D dont deux établissements sont situés dans la métropole lilloise à Lille-Hellemmes (82 salariés) et à Nieppe (122 salariés). En effet, cette entreprise (ex-Quebecor) a déjà (...)

Lire la suite »

28 février 2012

Mécanisme européen de stabilité : "la mise sous tutelle des budgets nationaux

Michelle Demessine, intervient, ce soir, au nom du groupe des sénateurs Communistes Républicains et Citoyens, lors du débat au Sénat concernant le Mécanisme Européen de Stabilité. Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Mes chers collègues, Notre débat de ce soir, préalablement au Conseil européen d’après-demain à Bruxelles, a quelque chose de surréaliste. En effet, à la suite de votre déclaration liminaire, monsieur le ministre, vous sollicitez l’analyse des différents groupes de notre assemblée, (...)

Lire la suite »

27 février 2012

Le mécanisme européen de stabilité doit être soumis d’urgence au Conseil constitutionnel

Les parlementaires du Front de gauche, Parti communiste et Parti de gauche, sénateurs et députés, s’adressent à leurs collègues de la gauche pour saisir le Conseil Constitutionnel de la conformité du traité instituant le mécanisme européen de solidarité avec la Constitution de la France, comme le permet l’article 54 de la Constitution. Alors que pour les traités de Maastricht, Amsterdam, pour le Traité Constitutionnel Européen et le Traité de Lisbonne, une telle saisine en amont avait été décidée, le (...)

Lire la suite »

15 février 2012

Nous demandons un référendum sur la TVA sociale !

Avec les sénatrices et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen, nous sommes sont au dépôt au Sénat d’une motion référendaire sur le projet de loi de finances rectificative qui comprend l’augmentation de la TVA qui est inscrit à l’ordre du jour du Sénat le 22 février prochain. Nous avons déjà souligné, au-delà du caractère antisocial qui impose l’austérité à l’ensemble des consommateurs et usagers, le caractère profondément antidémocratique de cette initiative de Nicolas Sarkozy qui instrumentalise (...)

Lire la suite »

29 novembre 2011

Le Journal 60 millions de consommateurs doit pouvoir survivre !

Avec mes collègues sénateurs communistes, nous avons voté un amendement dans le cadre de la loi de finances 2012 afin de défendre la nécessité de crédits supplémentaires pour la survie du journal 60 millions de consommateurs. Il lui manque en effet, trois millions d’euros pour relancer sa campagne d’abonnements et assurer la pérennité de ses publications. Faute de moyens pour financer ce journal sans publicité, la direction de l’Institut National de la Consommation souhaite faire appel à un acteur (...)

Lire la suite »

12 septembre 2011

La rigueur imposée par le gouvernement prend forme avec la taxe sur les mutuelles

Le gouvernement a, à l’occasion de la loi de finances rectificatives, doublé la taxe appliquée aux mutuelles. Cette décision incarne la politique de rigueur que nos concitoyens auront à supporter. Non en raison de la crise dont le gouvernement est en partie responsable, mais bel et bien à cause de ces choix quant à la manière d’y remédier. Le produit de cette taxe devrait rapporter 2,2 milliards d’euros, quand celle de la taxe exceptionnelle sur les plus riches ne devrait pas dépasser les 200 (...)

Lire la suite »

11 mai 2011

Avec la liquidation en cours de l’ISF, le gouvernement fait un nouveau cadeau aux plus riches !

Le projet de loi de finances rectificative pour 2011 cache, comme prévu, une réforme allant à l’encontre de la plus élémentaire justice fiscale. Baisse de la TVA sur les produits de première nécessité ? Tarif social pour l’électricité ? Coup de pouce pour le SMIC ? C’est tout le contraire ! Comme le Gouvernement a été contraint de supprimer le bouclier fiscal, il ne profite pour réaliser un allégement conséquent de l’impôt de solidarité sur la fortune réduit à une taxe marginale de 0,5 % pour les (...)

Lire la suite »

31 mars 2011

Finances locales : Pour la droite pas question de donner des moyens aux collectivités !

Ce 30 mars, le Sénat, à l’instigation de la majorité UMP – Nouveau centre, a, une nouvelle fois, rejeté la proposition des parlementaires Communistes et du Parti de Gauche de procéder à l’intégration des actifs financiers des entreprises dans l’assiette des impôts locaux, et se donner un nouvel outil de lutte contre le détournement des richesses créées par le travail vers la spéculation financière. Et ce, sans que le moindre parlementaire de droite ou du centre n’ait daigné participer au débat et à la (...)

Lire la suite »

29 mars 2011

GDF-SUEZ : 5 milliards de bénéfice pour les actionnaires mais 5% d’augmentation pour les consommateurs !

Le groupe GDF Suez a dégagé un bénéfice de près de 5 milliards d’euros en 2010, profitant de la rigueur de l’hiver et de l’augmentation de ses tarifs de gaz. Il annonce maintenant, une hausse de 5% des tarifs au 1er avril 2011 qui augmentera encore une fois la rétribution des actionnaires du groupe. La précarité énergétique touche de plus en plus de nos concitoyens, trois millions et demi de ménages dépensent plus de 10% de leurs revenus pour régler leurs factures d’énergie. Face à cette situation très (...)

Lire la suite »

16 février 2011

Alors que les déficits se creusent et que la dette publique gonfle, le gouvernement baisse l’ISF

Les Françaises et les Français sont en droit de s’interroger : il ne se passe pas de jour sans que les media, les Ministres, le Président de la République lui-même encore il y a peu à la télévision, ne les alarment de la situation des comptes publics : déficits élevés, dette en hausse perpétuelle, problèmes qui justifieraient que nous acceptions de faire des sacrifices et des efforts pour y remédier. Et voici que depuis plusieurs mois, le débat fiscal est occupé par une étonnante priorité : celle de (...)

Lire la suite »




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères