Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

8 mars 2007

Journée internationale de lutte des femmes, histoire du 8 mars

L’initiative de la journée du 8 mars revient à la Conférence Internationale des femmes qui se tint à Copenhague en septembre 1910, parallèlement au 8ème Congrès de l’Internationale socialiste (IIe Internationale).

Sur proposition de la militante socialiste allemande Clara ZETKIN, la conférence décide d’organiser chaque année « une journée universelle, féminine, de lutte pour les droits de la femme, et pour la paix ».

Cette décision prolonge concrètement les orientations prises trois ans auparavant par la conférence des femmes au 7ème Congrès de Stuttgart (août 1907) de cette Internationale socialiste qui avait décidé à l’unanimité de placer au centre de ses activités la lutte pour le droit de vote des femmes.

La décision de la conférence de Copenhague entre dès l’année suivante en application aux Etats-Unis, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Danemark. En 1912, elle gagne la France et la Russie Tsariste. Pendant la première guerre mondiale, les femmes remplacent massivement dans les usines les hommes mobilisés sur le front. Luttes pour de meilleures conditions de travail et lutte pour la paix vont se conjuguer.

C’est ainsi qu’en 1915, Alexandra KOLLONTAI organise près d’Oslo, une manifestation des femmes contre la guerre qui réunit les opposants à la première guerre mondiale. Dans un certain nombre de pays les femmes obtiennent le droit de vote après la guerre (1918 en Pologne, 1919 en Allemagne). Mais seulement 1944 ... en France !

Autre 8 mars à remarquer, à Saint Pétersbourg (le 23 février 1917 dans le calendrier Grégorien correspond au 8 mars de notre calendrier Julien) une grande manifestation organisée à l’occasion de la journée internationale va marquer le début de la révolution russe.

La guerre, puis les différentes scissions à l’intérieur du mouvement ouvrier, vont quelque peu faire oublier cette journée. Elle connaîtra un nouveau départ en 1921 en URSS où elle sera jour férié et chômé ; à cette occasion les hommes offrent des cadeaux à leurs mères, épouses et collègues de travail, les enfants apportent des fleurs à leur professeur. En France, son nouveau départ sera l’année 1948 où une manifestation à Paris rassemble cent mille femmes.

Les Nations Unies ont commencé à célébrer la Journée internationale de la femme le 8 mars 1975. En France c’est en 1982 que le gouvernement socialiste instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8 Mars.

La célébration du 8 mars en Europe, en s’institutionalisant, a pu perdre son caractère protestataire qui reste vivace dans d’autres pays du globe. Pourtant il reste beaucoup de chemin à parcourir pour que notre société soit débarrassée des préjugés sexistes, et pour qu’au travail la femme soit l’égale de l’homme. La journée du 8 mars est une bonne occasion de faire le bilan des progrès accomplis sur ce chemin, d’identifier les difficultés encore à surmonter pour parvenir à une véritable égalité dans l’emploi, dans les salaires, dans les carrières.




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères