Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

4 mai 2015

Sénat : le Gouvernement en difficulté sur le travail du dimanche

Le débat sur le travail du dimanche au Sénat n’est pas de tout repos. Le Gouvernement est bousculé par de fortes interventions que nous faisons avec mes collègues de notre groupe Communiste Républicain et Citoyen, mais aussi de certains membres du groupe socialiste, des groupes écologiste et RDSE (radicaux de gauche et divers gauche).

Le débat porte sur le fond de ce projet de loi Macron, qui poursuit la dérégulation de notre société. Les arguties juridiques du Ministre ne parviennent pas à masquer l’essentiel : le salarié doit devenir corvéable à merci, dans un rapport de force toujours plus favorable au patronat.

Le gouvernement et la majorité du groupe socialiste sénatorial sont en contradiction totale avec la proposition de loi votée par le Sénat à majorité de gauche en 2011, émanant de notre groupe Communiste Républicain et Citoyen qui limitait le travail du dimanche. Il est aussi en contradiction avec la motion de Jean-Christophe CAMBADÉLIS, premier secrétaire du Parti Socialiste, pour son congrès, motion qui appelle à ne pas étendre le travail du dimanche.

Finalement le gouvernement est sauvé par le soutien au grand jour, parfois enthousiaste, de la droite sénatoriale.

Avec mes collègues du groupe Communiste Républicain et Citoyen, jusqu’à la fin de la discussion de ce projet de loi de capitulation devant la logique marchande, nous nous attacherons à démontrer qu’une autre voie, une politique ancrée à gauche, qui ne renie pas ses valeurs de justice sociale, ses valeurs d’humanité est possible et surtout nécessaire au développement de notre pays.

Ce débat sur le travail du dimanche, vif, dynamique et approfondi est une bonne piqûre de rappel pour le Président de la République, son gouvernement et sa majorité : il n’a pas été élu pour faire la politique des actionnaires.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères