Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

22 juin 2016

Maintenant, la déchéance démocratique !

MM. Hollande et Valls viennent de franchir la ligne jaune en décidant d’interdire la manifestation syndicale du 23 juin contre la loi Travail.

Pour la première fois depuis 1962 un gouvernement utilise cette arme administrative contre un mouvement social porté par des organisations de salariés.

C’est un terrible aveu de faiblesse source de danger pour la stabilité démocratique de notre pays.

De 1968 aux manifestations contre le CPE, jamais un gouvernement, même de droite, n’a pris une telle décision irresponsable.

Maintenant ça suffit ! Ce pouvoir élu par la gauche en 2012 perd son sang-froid car la politique libérale qu’il met en œuvre est massivement rejetée par la population.

La mobilisation contre la loi Travail qui symbolise ce reniement de toute une histoire, celle des luttes sociales, quelle drôle de manière de fêter les 80 ans du Front populaire, est très majoritairement soutenue malgré une intense campagne de dénigrement.

Maintenant ça suffit ! Avec les sénatrices et les sénateurs du groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous demandons la levée immédiate de cette interdiction et en tout état de cause, la suspension immédiate du débat parlementaire sur le projet de loi Travail car de toute évidence les conditions démocratiques ne sont plus réunies pour le poursuivre dans la sérénité et surtout dans le respect de la Constitution.

Comment imaginer que, dans un cadre républicain, une réforme fondamentale du Code du travail puisse avoir lieu alors que les organisations syndicales seraient bâillonnées, interdites de manifester.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères