Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

15 juin 2016

Nous ne lâcherons rien jusqu’au retrait de la loi Travail !

Avec les sénatrices et les « sénateurs » du groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous avons manifesté hier pour le retrait de la loi Travail. Nous avons constaté l’immense mobilisation, un million de personnes au moins ont défilé de Port-Royal à Invalides.

Des médias évoquaient depuis quelques jours un simple baroud d’honneur.

C’est une véritable démonstration de force qui a eu lieu, reléguant au second plan les regrettables et détestables violences qui ont une nouvelle fois eu lieu, monopolisant les temps d’antenne.

Un million de personnes se sont mobilisées après trois mois de lutte pour exiger que le Président et le Gouvernement prennent enfin leur responsabilité et sorte de cette posture d’affrontement et de pourrissement.

Ils doivent accepter le rejet massif de ce texte rétrograde contraire au progrès social et ouvrir immédiatement de réelles négociations. L’inversion des normes, longtemps combattue par la gauche toute entière, est un mauvais coup porté au salarié, l’isolant face au patronat tout puissant, par la primauté donnée aux accords d’entreprise sur les accords de branche, conventions collectives et sur la loi.

Le débat continue au Sénat et la discussion sur l’article 2, colonne vertébrale du texte, débute.

Avec les sénatrices et sénateurs du groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous allons, point par point, faire la démonstration du grave recul social imposé par le Gouvernement qui, jusqu’ici, en déclenchant le 49-3 a échappé à la vérité du débat.

Nous ne lâcherons rien, comme les manifestants et grévistes, jusqu’au retrait.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères