Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

7 mai 2013

Handicap : pour un assouplissement des règles d’attribution de la majoration pour la vie autonome !

Dans une question écrite, Michelle Demessine interpelle le gouvernement en faveur d’un assouplissement des règles d’attribution de la majoration pour la vie autonome, c’est à dire de l’allocation qui vient compléter l’allocation adulte handicapé dans le cas où une personne handicapée qui peut travailler se retrouve sans emploi à cause de son handicap.

Madame Michelle Demessine attire l’attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, sur les règles d’attribution de la majoration pour la vie autonome versée normalement aux bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Son montant s’élève à 104,85 euros. Pour qu’elle puisse être perçue, les personnes concernées doivent être titulaires de l’AAH au taux plein ou en complément d’une retraite, d’une pension d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail, à l’exclusion de toute autre ressource.

Les allocataires de l’AAH qui perçoivent un autre revenu, même minime et parfois inférieur au montant de cette majoration, ne peuvent en bénéficier.

Dans ces conditions, elle lui demande si un assouplissement des conditions de versement de la majoration pour la vie autonome, en cas de revenu limité, est envisagé.



Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères