Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

15 janvier 2007

APF, entreprise adaptée de Roubaix, 26 Licenciements !

Suite à l’annonce d’un « plan de sauvegarde de l’emploi » qui prévoit plusieurs suppressions dans l’entreprise adaptée APF de Roubaix, j’ai été interpellée par les salariés et une rencontre à été organisée à leur initiative le 16 novembre 2006,

L’analyse de la situation de l’entreprise par les salariés comme par les responsables d’ateliers, a montré qu’il pourrait y avoir d’autres solutions que celle de ces 40 suppressions de postes dont 26 licenciements.

Le 29 novembre 2006, j’ai été reçue avec une délégation de salariés handicapés de l’atelier protégé de Roubaix, accompagnés de Paul DESTAILLEURS responsable CFDT, par le Délégué Interministériel au Handicap, Monsieur Patrick GOHET, en présence de l’Association des Paralysés de France, représenté par Mr Joël PREZELIN chargé des entreprises adaptées.

Cette rencontre a permis d’alerter sur la réalité sociale et humaine de l’atelier de Roubaix. Elle a également permis d’engager un dialogue constructif avec les services de l’Etat et l’A.P.F et de mobiliser les services des ministères du Travail et de l’Emploi.

A l’issue de cet entretien, nous pouvons nous féliciter d’avoir hâté le principe d’un gel du processus du plan social, d’avoir obtenu l’engagement d’une remise à plat de la situation de l’entreprise afin de permettre l’étude d’un projet économiquement viable pour l’établissement, et un plan de formation des salariés conforme à ce projet pour garantir la pérennité de l’entreprise et la sauvegarde de ses emplois.

Les services du ministère de l’Emploi pourraient être sollicités en soutien financier dans le cadre du plan de modernisation des entreprises adaptées. Par ailleurs, une sollicitation sera adressée au Conseil Régional pour ce qui concerne le volet formation dédié aux salariés handicapés de l’atelier.

Point de la situation au 10 janvier 2007

Au plan national l’APF a pris en compte les propositions pour stopper les licenciements et notamment dans deux sites. Ce qui porte le nombre total de licenciement de 148 prévus à 61. Maisp pour l’atelier de Roubaix le nombre reste à 26 soit plus du tiers des licenciements nationaux.

Aujourd’hui les salariés de Roubaix souhaitent que soient prises en compte leur appréciation du nombre de licenciements au regard des possibilités de départ anticipés à la retraite, des embauche des salariés en poste dans des entreprises extérieurs, des cas d’inaptitude et d’invalidité afin de ne pas faire peser les licenciement sur les plus jeunes. A ce jour ces arguments ne sont pas retenus par la direction nationale de l’APF qui ne tient pas compte de ces situations et souhaite licencier les forces « vives » de l’atelier

Dossier Handicap

AUTRES ARTICLES :

-

Deux ans après l’adoption de la loi du 11 février 2005, le constat est amer : malgré quelques avancées dans l’accessibilité et la reconnaissance d’un droit à compensation, les personnes handicapées sont toujours contraintes à l’assistance tandis que la scolarisation des enfants handicapés reste un échec…

-

Le centre CAMUS, structure spécialisée dans la prise en charge des enfants autistes via la méthode ABA (Analyse Comportementale Appliquée), était depuis plusieurs mois menacé de fermeture…

-

Le dimanche 24 juin à eu lieu une grande marche organisée par l’association pour la défense des droits à la scolarisation des enfants handicapés : "C’est mon école à moi ausi" A cette occasion, l’association a lancé un grand appel à temoin...

-

Grâce à la bonne volonté des enfants, un après-midi festif était organisé, le samedi 9 juin, au stade Léo-Lagrange de Ronchin, au profit de l’association aubersoise "Pour le sourire de Jeanne"…

Tous mes liens sur le handicap

Liens




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères