Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

24 novembre 2007

Municipales 2008, plus loin dans la parité

De 9h à 12h à la Halle aux Sucres, Salle Camelot, à Lille

A moins de 5 mois des élections municipales, l’association pluraliste ELLES AUSSI organise une réunion/discussion sur la parité en politique.

Dossier : Droits des femmes

Egalité professionnelle, Lutte contre la précarité des femmes (véritable révélateur des mouvements qui agitent le marché du travail), Parité homme/femme à toutes les élections mais aussi généralisation de la proportionnelle…


Elles Aussi

Entretien avec Jeanne Ridel

Vice-présidente et trésorière de la section de Loire-Atlantique de l’association "Elles aussi", née en 1992.

Qu’est-ce militer pour la parité dans les instances élues ?

Au sein d’Elles aussi, nous défendons la notion de démocratie paritaire. C’est parce que les hommes et les femmes sont deux entités différentes qu’il est nécessaire de les allier pour parvenir à une réflexion aboutie. L’équilibre de cette union est le gage d’un bon fonctionnement de la politique d’un pays. C’est pourquoi nous nous souhaitons qu’il y ait autant des femmes que d’hommes dans chacune des instances élues.

Quelles sont vos actions ?

Nos actions tendent à motiver les femmes de ce pays à se présenter aux élections de tous niveaux en leur apportant un soutien moral par le développement d’une solidarité mutuelle. Nous organisons notamment des rencontres entre des femmes élues et celles qui hésitent encore à s’engager. Environ un an avant une élection, nous organisons un grand forum public pour sensibiliser chacune et chacun à la question de la parité en politique.

Quel bilan tirez-vous de la loi de 2000* relative à la parité en politique ?

Cette loi a évidemment changé beaucoup de choses du point de vue statistique, l’équilibrage paritaire étant obligatoire pour la composition des listes d’une grande partie des élections. Du point de vue des mentalités, c’est autre chose... On remarque que là où les quotas paritaires ne sont pas obligatoires, notamment pour les élections municipales des communes de moins de 3.500 habitants et les cantonales, les femmes sont très mal représentées. De même, les partis politiques n’hésitent pas à préférer parfois payer une amende plutôt que de respecter la loi paritaire.

Par rapport aux autres pays européens la question de la parité se pose-t-elle différemment en France ?

La France est la lanterne rouge. Aucun autre pays européen n’a eu besoin d’une loi pour favoriser la représentation des femmes sur les listes électorales. C’est un constat grave, il y a un vrai problème de mentalité en France. Beaucoup d’élues sont victimes de remarques machistes au sein de leur parti. Je me souviens d’un adjoint qui m’avait dit "maintenant qu’il y a des femmes au conseil municipal, il va y avoir des pleurs !". De même, il est encore difficile pour une élue d’accéder à des postes autres que ceux reliés au social, l’associatif ou à l’enfance.

Elles Aussi
"Jeanne Ridel :"
"L’engagement politique effraie les femmes"

La parité en politique est-elle à valoriser aussi bien auprès des hommes que des femmes ?

Si les hommes ne semblent pas prêts à partager leur pouvoir, les femmes elles-mêmes se posent souvent trop de questions en France. L’engagement politique les effraie. Les femmes, y compris les plus jeunes, se demandent comment s’engager dans ce nouveau rôle sans négliger les autres : famille, travail… Elles privilégient souvent davantage l’engagement associatif ou humanitaire.

Et si une femme devenait Président de la République française…

Une femme président, cela ferait forcément évoluer les mentalités. Mais dans les élections présidentielles comme pour toutes les autres, ce n’est pas le sexe du candidat qu’il faut prendre en considération mais le programme qu’il propose. Que ce soit une femme ou un homme, il sera ensuite apte à gouverner le pays de la même façon.

Quels sont vos projets ?

Nous allons préparer les élections municipales de 2008 en commençant à mettre en place l’organisation d’un forum public l’année prochaine. Nous sommes évidemment ouvertes à toute personne qui souhaiterait nous aider dans cette démarche.

*La loi du 6 juin 2000 impose un nombre égal de candidats de chaque sexe (à une unité près) pour toutes les élections suivantes : municipales pour les communes de plus de 3.500 habitants, élections régionales, élections à l’assemblée de Corse, élections sénatoriales à la proportionnelle, élections législatives, élections européennes.


QUELQUES CHIFFRES

Représentation des femmes dans la vie politique :

— 52% de l’électorat
— 53% des inscrits sur les listes électorales
— 12,3% des députés
— 16,9% des sénateurs
— 47,6% des conseillers généraux
— 10,9% de l’ensemble des maires
— 43,6% des députés français au Parlement européen contre 30,3% pour l’ensemble des pays de l’Union européenne à 25

Source : Ministère de l’intérieur et Union Parlementaire / 2005


Dossier : Droits des femmes

Egalité professionnelle, Lutte contre la précarité des femmes (véritable révélateur des mouvements qui agitent le marché du travail), Parité homme/femme à toutes les élections mais aussi généralisation de la proportionnelle…




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères