Michelle Demessine

Sénatrice du Nord

6 décembre 2009

Michelle Demessine en Mission d’observation électorale en Bolivie

Dimanche 6 décembre, en Bolivie, se déroulent des élections présidentielles et législatives couplées avec trois référendums sur les autonomies départementales, régionales et indigènes.

Dans le cadre d’une mission d’observation électorale, Michelle Demessine, sénatrice du Nord et présidente déléguée du groupe d’amitié interparlementaire franco-bolivien se rend dans le pays du vendredi 3 décembre au mardi 8 décembre.

La sénatrice Marie-Thérèse Bruguière (UMP) ainsi que les députés Alain Néri (PS) et Richard Maillé (UMP) feront aussi partie de cette mission interparlementaire.


Dimanche 6 décembre, en Bolivie,
se déroulent des élections présidentielles et législatives

AUTRES ARTICLES :

-

Sénatrice du Nord et membre de la commission des Affaires Etrangères et de la Défense, est arrivée à Kaboul ce matin pour effectuer une visite officielle de deux jours et rencontrer les forces armées et politiques.

-

Cette déclaration de politique étrangère qui ne leurre personne, car tout le monde a bien compris que le seul sujet en était la pleine réintégration de notre pays dans le commandement militaire de l’Otan, a le goût amer du réchauffé.

-

Quand le président de la République annoncera au sommet de Strasbourg-Kehl le retour complet de la France dans son commandement militaire intégré, il officialisera une décision lourde de symboles et révélatrice d’une politique contraire aux intérêts fondamentaux de notre pays et de son peuple.

-

Le 22 septembre 2008 Michelle Demessine intervient au Sénat : "il faut penser et organiser, sans plus tarder, le retrait des troupes françaises" …

-

En protestant contre ces annonces, Michelle Demessine a demandé au Ministre de l’intérieur de rapidement lui préciser ses intentions en matière de réduction d’effectifs et d’implantation des brigades territoriales.

-

Michelle Demessine dénonce les nouvelles orientations du Président de la République qui veut imposer à notre pays de se fondre dans une défense européenne soumise aux valeurs et aux intérêts des Etats-Unis. Elle a également insisté sur la nécessaire revalorisation du rôle du Parlement qui devrait disposer d’un droit de décision sur l’envoi de nos troupes à l’étranger.




Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères